ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

CABANE À SOUVIGNARGUES (GARD)

Hut at Souvignargues, Gard

Texte de Christian Lassure, photo de Dominique Repérant


© Dominique Repérant

À voir cette belle bâtisse bien léchée, comment ne pas être tenté de l’attribuer à un maçon professionnel ? Il s’agit de « la cabane de Malais » à Souvignargues, édifice formé d’un cube de 4 m 25 de côté, au fruit prononcé, surmonté d’un cylindre court en retrait, morphologie fréquemment rencontrée dans les cabanes des communes limitrophes de Villevieille et d’Aujargues.

Le massif de base est monté en petites pierres plates non assisées, avec des besaces d’angle en dalles et blocs plats bien imbriqués. Chacune des quatre faces a pour couronnement une rangée de lauses, posées de chant, entre les gros blocs coiffant les besaces d’angle.

La tourelle supérieure, qui culmine à 3 m 50 de haut, est terminée par une triple couronne de lauses posées de chant.

© Dominiquer Repérant

L’entrée, large de 0 m 80, a ses côtés montés en pierres à peine plus grosses que celles de la maçonnerie environnante. Le couvrement, toutefois, est un long et puissant parallélépipède de pierre, qui forme un saisissant contraste avec le reste de l’encadrement.

Malgré sa qualité d’exécution, l’édifice présente un désordre qui n’échappe pas à l’œil exercé : la partie gauche de la façade est parcourue d’une lézarde verticale, correspondant au bombement de la besace d’angle.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 26 septembre 2005 / September 26th, 2005

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure (texte), Dominique Repérant (photos)
CABANE À SOUVIGNARGUES (GARD)
Hut at Souvignargues, Gard

 

page d'accueil          sommaire temoins