ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

CONSTRUCTION D’UNE CABANE DE CHEYROU SUR LE CAUSSE CORRÉZIEN

Building of a cheyrou hut in the Correzien Causse

Jean-Paul Serre


Le cheyrou, sur le causse corrézien, est un amas de pierres issu des épierrements des terres autrefois cultivées. L’emplacement de cet amas était sur des endroits où affleurait le rocher, c’est-à-dire sur de petits espaces de quelques mètres carrés inexploitables. Cet emplacement pouvait se trouver n’importe où sur l’espace de la parcelle. Localement, on oppose les cabanes de mur aux cabanes de cheyrou. Ces cabanes étaient construites à l’endroit où l’on commençait (ou prévoyait) d'implanter un cheyrou.

© Jean-Paul Serre
Le causse corrézien

La cabane que j’ai construite et que je présente ici a cette origine. Elle est située en plein bois, proche du hameau de Favars, sur la commune de Nespouls. Le sol de ce taillis de chênes comporte beaucoup de pierres et de cailloux qu’il faut rassembler si l’on souhaite (comme c’est le cas) entretenir le sous-bois. L’endroit où est construite la cabane était déjà très caillouteux, avec du rocher affleurant. Le premier temps a été de construire la cabane et quelques mètres de murs en rond pour soutenir le cheyrou. Derrière se trouve l’emplacement où les cailloux ramassés seront rassemblés. La photo est prise au printemps 2004. Les dernières retouches à la construction datent de l’hiver 2003.

© Jean-Paul Serre

La cabane est très proche, par le style, de celles que l’on trouve localement, en plus ou moins bon état. Le premier usage de ces cabanes était de fournir des abris en cas de pluie, lors des travaux agricoles sur le lieu ou des gardes de moutons. J’ai repris, de ces vieilles cabanes, l’usage consistant à enchâsser dans le mur une pierre plate pour fournir un siège.

© Jean-Paul Serre
La façade

© Jean-Paul Serre
L'habitacle

© Jean-Paul Serre
L'arrière

La construction est exclusivement en pierres sèches, avec le moins possible de taille. L’encorbellement repose sur des pierres naturellement biseautées (pierres que l’on trouve en grand nombre dans un endroit proche). C’est sûrement la caractéristique majeure de cette construction, qui reprend ce trait observé sur beaucoup de cabanes anciennes du Causse corrézien. Le seul outil utilisé pour cette construction est un marteau de type massette.

La cabane vue par une amie, aquarelliste de talent :

©  Photo Jean-Paul Serre

Mur en pierres sèches que j’ai rebâti :

© Jean-Paul Serre

L’auteur : Jean-Paul Serre - Issu d’une lignée de paysans du causse corrézien, parti comme l’ensemble des jeunes du hameau vivre d’autres ressources que celle de la terre, mais qui revient souvent sur les lieux de son enfance pour refaire, à temps perdu, quelques mètres de ces murs si familiers que le temps délite. Coordonnées : 58, rue des Noriets – 94400 VITRY-SUR-SEINE - Courriel : serrejp[at]club-internet.fr


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© Jean-Paul Serre - CERAV

Le 20 juin 2004 / June 20th, 2004

Références à citer :
Jean-Paul Serre
Construction d'une cabane de cheyrou sur le causse corrézien
http://www.pierreseche.com/construction_correze.htm
20 juin 2004

page d'accueil          sommaire maconnerie