QU'EST-CE QUE LE CERAV ?

english version


Créé en 1978 à l'initiative d'ethnologues et d'archéologues professionnels ou amateurs réunis autour du professeur Christian Lassure, le Centre d'études et de recherches sur l'architecture vernaculaire est une association nationale loi 1901 ayant pour objectifs d'étudier, de faire connaître et de sauvegarder les témoins d'architecture vernaculaire légués par les siècles passés - et en particulier les constructions en pierre sèche - aussi bien en France qu'à l'étranger.

A cet effet, le CERAV édite plusieurs séries de publications qui constituent, dans le domaine, des références incontournables, réunissant études de fond, monographies locales, bibliographies, etc. :

- une revue annuelle, L'architecture vernaculaire, et des suppléments à celle-ci (depuis 1978),

- une série annuelle Etudes et recherches d'architecture vernaculaire (depuis 1981),

- un bulletin de liaison, Pierre sèche.

Parallèlement, le CERAV organise, en liaison avec des associations régionales ou locales, des "journées d'étude" destinées à faire le point sur les toutes dernières recherches dans la discipline et à permettre aux spécialistes de se rencontrer et d'échanger connaissances et expériences :

- 1982 : Viols-le-Fort (Hérault), L'évolution des techniques de la construction à sec dans l'habitat en Languedoc du Néolithique à la période contemporaine;

- 1987 : Sorges (Dordogne), Architectures, techniques et traditions vernaculaires en Périgord;

- 1997 : Blauzac (Gard), L'art de la pierre sèche en Languedoc et en Provence : des bâtisseurs de l'âge d'or (XVIIIe-XIXe siècle) aux restaurateurs modernes;

- 1998 : Les Vans (Ardèche), Faiseurs de champs, aménageurs de terrasses et bâtisseurs de capitelles en Ardèche - L'univers des formes dans l'architecture de pierre sèche : ressemblances et dissemblances;

- 1999 : Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes), L'architecture de pierre sèche en Provence et dans les régions voisines;

- 2000 : Anduze (Gard), La datation des constructions en pierre sèche à partir des graffites millésimés, des sources écrites et de la tradition orale.

- 2001 : Saint-Clément-sur-Guye (Saône-et-Loire), L'architecture de pierre sèche en Bourgogne et dans les régions voisines.

- 2004 : Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) (L'architecture de pierre sèche en général, pas de thème précis) (organisateur : Jean Laffitte, membre correspondant du CERAV pour les Alpes-Maritimes)

- 2005 : Avallon (Yonne) (L'architecture de pierre sèche en général, pas de thème précis) (organisateur : Josiane Maxel, présidente du Comité des meurgers)

Journées d'étude 1998 aux Vans : Borut Juvanec et Christian Lassure © Christian Lassure

Journées d'étude 1998 aux Vans : Borut Juvanec et Christian Lassure © Christian Lassure

 


WHAT IS THE CERAV?


Founded in 1978 by a number of professional or amateur ethnologists and archaeologists under the aegis of Professor Christian Lassure, the Centre d'études et de recherches sur l'architecture vernaculaire (Centre for the study and investigation of vernacular architecture) is a French-based independent society whose objects are the study, popularisation and preservation of the vernacular architecture heritage handed down by past generations, and in particular of dry stone structures, in France and abroad.

For these purposes, the CERAV publishes several periodical journals which supply specialists of the field with invaluable knowledge in the form of articles relating to fundamentals and methods, local surveys and inventories, bibliographies, etc. :

- L'architecture vernaculaire (Vernacular Architecture), a yearly volume plus occasional supplements to it;

- Etudes et recherches d'architecture vernaculaire (Studies in Vernacular Architecture), a yearly in-depth study or monograph;

- Pierre sèche (Dry Stone), its newsletter.

Moreover,  in cooperation with regional or local societies, the CERAV organizes conferences on the latest research in the field, with a view to enabling specialists to get together and discuss their respective findings and experiences :

- 1982: Viols-le-Fort (Hérault), The evolution of dry stone building techniques in Languedocian housing from the Neolithic Age to contemporary times;

- 1987: Sorges (Dordogne), Vernacular architectures, techniques and traditions in Périgord;

- 1997: Blauzac (Gard), The art of dry stone building in Languedoc and Provence: from the builders of the Golden Age (18th-19th centuries) to present-day restorers;

- 1998: Les Vans (Ardèche), Makers of fields, builders of cultivated terraces and dry stone shelters in Ardèche - The myriad forms of dry stone architecture: similarities and dissimilarities;

- 1999 : Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes), Dry stone architecture in Provence and neighbouring regions;

- 2000 : Anduze (Gard), Dating dry stone constructions through inscribed dates, written documents and oral evidence.

- 2001 : Saint-Clément-sur-Guye (Saône-et-Loire), Dry stone architecture in Burgundy and neighbouring regions.

- 2004 : Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) (Dry stone architecture in general, no specific subject) (organised by Jean Laffitte, CERAV 's contributing member in the Alpes-Maritimes department)

- 2005 : Avallon (Yonne) (Dry stone architecture in general, no specific theme) (organised by Josiane Maxel, President of the "Comité des meurgers")

Journées d'étude de 1998 aux Vans (Ardèche) : sortie sur le terrain avec Michel Rouvière © Christian Lassure


© CERAV

page d'accueil          sommaire architecture vernaculaire