ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

LES DÉSORDRES DU MUR EN PIERRE SÈCHE

Common complaints in a dry stone wall

Christian Lassure


Les désordres dont il est ici question sont ceux de murs en pierre sèche non porteurs, à savoir les murs de clôture ou de séparation et les murs de retenue de terres.

Le tassement différentiel 

La première source de désordres pour un mur en pierre sèche est le tassement différentiel, c'est-à-dire la survenue de différences de tassement du sol sous un ouvrage récemment construit. Ayant pour origine une semelle mal bâtie ou mal tassée, le tassement différentiel peut entraîner des affaissements, des lézardes, des disjointures, voire des brèches.

L'affaissement 

L'affaissement est la descente de plusieurs assises de maçonnerie au-dessous de leur niveau normal, sur une partie de leur longueur.

L'affaissement ne doit pas être confondu avec le tassement, qui est un affaissement prévu au départ, comme par exemple lors du décintrement d'une voûte clavée.

La disjointure 

Une disjointure est l'écartement des pierres d'un mur les unes des autres.

Uzège : disjointure dans une des faces d'une capitelle pyramidale © Christian Lassure

La lézarde

La lézarde est une crevasse étroite et régulière affectant une maçonnerie dans toute son épaisseur. Elle peut être provoquée non seulement par des tassements irréguliers, des mouvements de la construction, mais aussi par un défaut de liaisonnement entre les pierres.

La brèche

La brèche est une ouverture créée accidentellement dans le sens vertical par l'écroulement ou l'effondrement d'une section de mur.

Estivajols (Gard) : brèche dans un mur de soutènement en bordure de route © Michel Rouvière

Le bouclement

Si un mur peut subir des déformations dans le sens vertical, il peut également être soumis à des déformations latérales, en particulier s'il s'agit d'un mur de soutènement de terrasse ou de route. Il y a tout d'abord le bouclement, c'est-à-dire le bombement du mur sous l'effet d'une poussée latérale. Dans une langue plus imagée on dit que le mur « FAIT VENTRE ». 

Le bouffement

Lorsque le parement se détache de la masse du mur, on parle de bouffement. C'est le signe qu'il n'y avait pas assez de boutisses dans le parement pour solidariser celui-ci avec l'intérieur du mur.

Le déversement

Enfin, il y a le déversement qui désigne l'éloignement du haut du mur par rapport à l'aplomb, sous l'effet d'une poussée latérale (par exemple un arbre qui pousse) ou d'un désordre dans les fondations.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 25 décembre 2001 / December 25th, 2001

Références à citer / To be referenced as :

Christian Lassure
Les désordres du mur en pierre sèche (Common complaints in a dry stone wall)
http://www.pierreseche.com/desordres_du_mur_en_pierre_seche.htm
25 décembre 2001

page d'accueil           sommaire maconnerie