ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

LES OUTILS DU BÂTISSEUR À PIERRE SÈCHE

The tools of the dry stone builder

Christian Lassure


On ne construit pas un mur ou une cabane en pierre sèche à l'aide de ses seuls bras : un minimum d'outils est nécessaire.

Les constructeurs à pierre sèche de naguère avaient à leur disposition quatre grands types d'outils, ceux du carrier, ceux du terrassier, ceux du maçon et enfin ceux du tailleur de pierre. Selon la nature du sol, la morphologie du matériau extrait, le niveau d'élaboration architecturale de l'édifice envisagé, mais aussi en fonction de leur origine professionnelle, ils ont fait appel à un type d'outils plutôt qu'à un autre, ou encore combiné les différents types d'outils.

LES OUTILS DE CARRIER

Pour déliter les affleurements de roche tendre, en extraire des blocs et déplacer ces derniers, la barre à mine, sorte de barre d'acier à une extrémité effilée et pointue, était indispensable.
 

Barre à mine © Gérald Pinault
 

Si la roche était dure et compacte, pour la déliter c'était non plus à la barre à mine que l'on faisait appel mais aux coins en fer, frappés à grands coups dans leurs logements ou emboîtures avec la masse, gros marteau à têtes carrées et à long manche semi-flexible.
 


 

Les blocs ainsi récupérés étaient ensuite fendus ou dégrossis à l'aide de cette même masse.
 

LES OUTILS DE TERRASSIER

Pour extraire du sol des pierres, en partie enterrées, les bâtisseurs pouvaient employer, outre la barre à mine, la pioche du terrassier.

 

LES OUTILS DE MAÇON

Pour obtenir des pierres plus régulières, aplanir leurs faces, les constructeurs avaient à leur disposition le têtu-pic, marteau de maçon à la tête plate découpée en V et à l'autre bout en forme de pic.
 


 

À défaut, ils pouvaient se rabattre sur un outil de carrier remplissant le même office, la smille, marteau pointu aux deux bouts, servant à piquer les moellons pour en régulariser les faces.
 

Smille © Michel Rouvière
 

LES OUTILS DE TAILLEUR DE PIERRE

Pour un travail élaboré, par exemple la taille des blocs devant servir d'encadrement de porte ou des claveaux d'une voûte clavée, le bâtisseur faisait appel au poinçon (aussi appelé aiguille ou broche) ou au ciseau, frappés à l'aide du marteau à têtes plates du tailleur de pierre, la massette.
 

Massette cintrée © Christian Lassure
 

Cette même massette était aussi bien pratique pour caler en force certaines pierres ou pour bien tasser un remplissage de caillasse.
 

LES AUTRES OUTILS

Aux outils en fer permettant de façonner l a pierre, s'ajoutaient les outils permettant de monter le mur : le cordeau et ses piquets, le fil à plomb et le gabarit pour le fruit à donner.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 16 août 2001 / August 16th, 2001 - Actualisé le 7 juillet 2006 - le 27 septembre 2007 / Updated on July 7th, 2006 - September 27th, 2007

Références à citer / To be referenced as :

Christian Lassure
Les outils du bâtisseur à pierre sèche (The tools of the dry stone builder)
http://www.pierreseche.com/les_outils_du_batisseur.html
16 août 2001

page d'accueil           sommaire maconnerie