ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

ANCIEN MUR DE VIGNE EN PIERRE SÈCHE À THEIZÉ-EN-BEAUJOLAIS (RHÔNE)

ANCIENT DRY STONE VINEYARD WALL AT THEIZÉ-EN-BEAUJOLAIS, RHÔNE

Christian Lassure (texte), Dominique Repérant (photo)

L’intérêt de ce mur (ou plutôt de cette muraille pour reprendre le vieux mot français) réside principalement dans l’histoire culturale de la parcelle que révèle la stratigraphie de son parement.

On distingue en effet trois couches superposées de pierres aux calibres nettement différenciés.

En bas, un empilement de pierres difformes, contournées, dont la teinte dorée vire au rouge.

Au milieu, un étage de plaquettes effilées, plus faciles à mettre en place.

Au-dessus, un empilement de gros blocs et de dalles.

Comme une muraille est le réceptacle des pierres extraites du champ contigu, de la caillasse vient arrondir le faîte plat du mur. Quelques pierres blanches, enfin, donnent un peu d’éclat à ce mur de pierres dorées.

On peut penser que la parcelle a été défoncée à trois reprises pour des plantations, ou encore, faute de certitude, que le mur a été monté en trois étapes.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

15 septembre 2007 / September 15th, 2007

Références à citer :
Christian Lassure,
Ancien mur de vigne en pierre sèche à Theizé-en-Beaujolais (Rhône) (Ancient dry stone vineyard wall at Theizé-en-Beaujolais, Rhône),
http://www.pierreseche.com/mur_de_vigne_theize (initialement http://pierreseche.chez-alice.fr/mur_de_vigne_theize.htm),
15 septembre 2007

page d'accueil          sommaire temoins