ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

REMISE À VOÛTE CLAVÉE EN BERCEAU EN ANSE-DE-PANIER À ORGNAC-L'AVEN (ARDÈCHE)

Shed with basket-handle vault of voussoirs at Orgnac-l'Aven, Ardèche

Christian Lassure


Cet édifice, que nous avons photographié aux alentours de 1980, est un rare spécimen de remise champêtre en pierre sèche à voûte clavée en berceau en anse de panier (1).

La remise à charrette et la citerne attenante.

Sans doute destine à abriter une charrette, cette remise s'enfonce dans l'épaisseur d'une vaste muraille parementée formant le côté d'un clos de vigne. Le massif qui la bordre à droite est une citerne couverte.

Les conditions de précipitation dans lesquelles ont eu lieu nos observations ne nous ont pas permis de faire le plan de l'édifice ni de noter le détail de sa configuration et de ses aménagements intérieurs. Nous tenons cependant de l'informateur qui nous avait conduit sur place, que cette remise et les autres structures du clos étaient l'œuvre d'un paysan-bâtisseur du XIXe siècle, véritable « fou de la pierre » dont le souvenir se perpétuait localement (du moins il y a près de trois décennies).

 

Guérite incorporée dans la muraille du clos de vigne : son voûtement est obtenu par deux encorbellements symétriquement opposés et un plafond de dalles.

 

Niche réservée au bas de la muraille du clos de vigne : elle est formée de deux encorbellements symétriquement opposés et d'un plafond double de grandes dalles.

Quoi qu'il en soit, l'examen de la photo livre un certain nombre de constatations sur l'architecture du bâtiment.

- Son ouverture n'est que l'intersection des parois et de la voûte avec le parement de la muraille où s'enfonce la remise.

- Les parois verticales sont en assises parallèles de grosses dalles calcaires taillées en parement, la voûte en berceau est en assises de blocs taillés en forme de coins. La confection d'une telle voûte implique le recours à des cintres en bois. D'ordinaire, ces cintres reposent de chaque côté sur une assise de corbeaux ménagée à la naissance de la voûte, mais ce n'est pas le cas ici.

- Une niche s'ouvre dans la paroi gauche de l'édifice.

- L'étanchéité du voûtement est obtenue à l'aide d'une bâtière surbaissée de grandes lauses à couvrement partiel. Pour donner à chaque versant suffisamment de pente, le constructeur a rehaussé l'extrados d'un empilement de grandes dalles en forme de mître.

Le fronton de l'édifice avec son surhaussement de grandes dalles visant à donner à la bâtière de lauses un pendage suffisant pour l'évacuation des eaux de pluie.

NOTE

(1) Contrairement à la voûte de pierres encorbellées et inclinées vers l'extérieur, la voûte clavée nécessite l'emploi de cintres en bois, d'où son peu d'attrait pour le constructeur d'une cabane en pierre sèche. En tant que procédé, le clavage dans la construction à sec est cantonné à la confection d'arcs de couvrement ou de décharge pour l'entrée des édifices. Le cas le plus connu d'emploi de la voûte clavée en berceau est celui de certaines grandes bergeries des Monts de Lure dans les Alpes-de-Haute-Provence.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 31 août 2008 / August 31st, 2008

Référence à citer / To be referenced as :

Remise à voûte clavée en berceau en anse de panier à Orgnac-L'Aven (Ardèche) (Shed with basket-handle vault of voussoirs at Orgnac-l'Aven, Ardèche)
http://www.pierreseche.com/orgnac_voute_clavee.htm
31 août 2008

page d'accueil          sommaire témoins