ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

RECENSION 13 / REVIEW 13

LA RÉSURRECTION DE L'ÂGE DES GARRIGUES


Cambous, La résurrection de l’âge des garrigues, textes de Roland Pécout, photos de Daniel Kuentz, dans Connaissance du Pays d’Oc, No 81, 1988 (compte rendu : Christian Lassure).

Une photocopie de cet article paru dans Connaissance du Pays d’Oc nous a été communiquée par un de nos collaborateurs, non pas tant pour le contenu du texte que pour la présence de photographies de l’extérieur et de l’intérieur d’une « cabane reconstituée » de la civilisation de Fontbouisse (2200-1800 ans avant J. C.) sur le site archéologique de Cambous dans l’Hérault.

À Cambous, dans l'Hérault, une maison digne d'Astérix (à visiter de préférence par temps sec malgré les bâches en plastique qui doublent intérieurement la couverture).

Le gouttereau aveugle.

   

L'entrée ménagée dans une des absides.

Un linteau surdimensionné, qui ne soutient rien.

 

Une pente de toiture qui conviendrait mieux aux toitures de tuiles-canal..., et des poteaux rachitiques qui ne dépareraient pas dans une cabane d'enfants...

Nous osons croire que cette « reconstitution » est présentée au public comme hypothèse de travail, restitution supposée plutôt que certitude absolue, vérifiée par la fouille : en effet les apprentis-architectes ont donné à la couverture de chaume (ou de roseau ?) la pente des toitures de tuiles méditerranéennes, alors que rien n’exclut – bien au contraire – une couverture bien plus pentue portée par de hauts et solides troncs d’arbres et non de maigres pauxfourches ayant poussé dans la garrigue actuelle.

On a là un bel exemple de prégnance des formes locales et contemporaines de toitures dans l’esprit de chercheurs, même les mieux informés. Pour notre part, nous restons convaincus que les pentes des toiture de chaume des cabanes chalcolithiques étaient plus proches de 60° que de 25°.

Sur les architectures combinant pierre sèche et couverture végétale dans le monde méditerranéen, on pourra se reporter à :
- Osvaldo Baldacci, Les habitations temporaires en Sardaigne (traduction partielle), dans L’architecture vernaculaire, tome 10, 1986, pp. 93-99.

Sur les habitations des villages fontbuxiens, on consultera :
- Christian Lassure, La pierre et le bois dans la technologie de construction des Fontbuxiens : essai de restitution des superstructures de leurs édif ices à plan biabsidial et à plan circulaire, dans L’architecture vernaculaire, suppl. No 3, 1983.

Cabanes de pêcheurs à Valras-la-Plage dans l'Hérault au début du XXe siècle (agrandissement d'une carte postale).


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use lanscape mode

© CERAV

Parution initiale dans L'architecture vernaculaire, t. 12, 1988

Revu et augmenté le 9 avril 2007 - le 12 janvier 2013 / Augmented on April 9th, 2013 - January 12th, 2013

page d'accueil           sommaire recensions