« LES CABANES » OU « LES SAVOURNINS BAS » – ALIAS LE « VILLAGE DES BORIES » –

À GORDES, EN VAUCLUSE

Christian Lassure

Projection faite au Musée des arts et traditions populaires

aux cours de M. Jean Cuisenier et de M. Jean-Marie Pesez (1977-1978)

 

3e partie

english version

Les divers groupes

10 - groupe I, sous-groupe Ia, maison et cabane : vue latérale

Ce sous-groupe comporte, disposés en équerre, une véritable maison d’habitation à étage et à toiture ainsi qu’une étable-bergerie.

 

11- groupe I, sous-groupe Ia, maison.

C’est une bâtisse rectangulaire, en pierres maçonnées au mortier de terre, à la façade tournée vers le sud, le mur nord restant aveugle. Elle a deux niveaux, le rez-de-chaussée, sommé par deux voûtes formées chacune du croisement de deux berceaux brisés, et l’étage, coiffé d’une toiture charpentée à un versant, où percent deux cheminées. Chaque niveau a une entrée distincte, à gauche pour le bas, à droite et précédée d’un escalier extérieur pour l’étage. Selon M. Viala, cette maison daterait de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle. Par contre, selon un de mes collaborateurs, le linteau de l’entrée du rez-de-chaussée, avec son arc surbaissé, serait typique, en Provence, de la seconde moitié du XVIIIe.

 

12 - groupe I, sous-groupe Ia, cabane

 

13 - idem, entrée en pignon, avec système de décharge et porte à montant articulée sur crapaudines

 

14 - groupe I, sous-groupe Ib : vue depuis le sud

Ce sous-groupe réunit un four et son fournil, une cuve-fouloir et une grange-magnanerie disposés selon un angle de 80°

 

15 - groupe I, sous-groupe Ib : vue depuis l’intérieur de la courette

Au 1er plan, le four et son fournil, en arrière, la cuve-fouloir et la grange-magnanerie.

 

16 - idem

L’entrée est celle d’un couloir d’accès ménagé en avant du fournil et conduisant à la cuve du bâtiment ayant servi de cuve-fouloir.

 

17- idem : vue de l’intérieur du fournil et de l’ouverture du four à pain

Les fours et les fournils du site utilisent non point la voüte d'encorbellement mais la voûte clavée : en coupole à claveaux rayonnants pour les fours et en plein cintre pour les fournils. Pour ce type de voûte, un cintrage en bois s’avère nécessaire contrairement à la voûte d'encorbellement.

À SUIVRE


© CERAV
Le 24 janvier 2004

 

À référencer comme suit :

Christian Lassure

« Les Cabanes » ou « Les Savournins bas » – alias Le « Village des bories » – à Gordes, en Vaucluse, 3e partie

http://www.pierreseche.com/projection_gordes_groupe_I.htm

24 janvier 2004

 

1re partie               2e partie             3e partie              4e partie              5e partie              6e partie              7e partie

 

page d'accueil               sommaire photos