ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

CABANES EN PIERRE SÈCHE À VELLERON (VAUCLUSE)

Dry stone huts at Velleron, Vaucluse

Christian Lassure

 

Cette page concerne uniquement les deux cabanes en pierre sèche de Velleron qui ont été inscrites à l'Inventaire supplémentaires des monuments historiques ( arrêté en date du 28 août 1974). Il s'agit de la cabane de la Moulette et la cabane « du berger » (respectivement Nos 33 et 27 de l'inventaire des 48 cabanes de la commune réalisé par l'association Les Amis du vieux Velleron). Les photos sont de François Seigle.

Cabane de la Moulette

La cabane de la Moulette aurait abrité un Révolutionnaire qui, selon la rumeur, s'y était réfugié et aiguisait des sabres, le toponyme la Moulette étant interprété comme la francisation du provençal mouleto, petite meule... Un conte à dormir debout, la meule en question étant la meule à broyer d'un petit moulin.

Velleron (Vaucluse), cabane de la Moulette : l'angle côté chemin a été délesté de quelques belles dalles et a besoin d'être remonté ; une âme charitable à bloqué l'effondrement de l'angle, côté chemin, à l'aide de deux petits étais. © François Seigle.

 

Velleron (Vaucluse), cabane de la Moulette :  la maçonnerie de la face latérale droite (en regardant vers l'aval) est peu soignée, consistant en petites pierres plates et plaquettes très fines, assemblées avec parfois quelques petits coups de sabre ; en raison de la pente et de l'appel au vide, le paysan à donné un fruit et un bombement importants à la façade à en juger d'après la courbe de l'angle à droite ; à gauche, en amont, il n'y a pas d'angle, la paroi s'arrondit.

Cabane « du berger »

 La cabane « du berger » a été appelée ainsi récemment car réutilisée par un berger pour y faire la soupe de ses chiens, la cabane possédant un foyer avec conduit de cheminée. Elle se trouve au lieudit Péoublanc.

Velleron (Vaucluse), cabane dite « du berger » : le linteau et les arrière-linteaux de l'entrée sont des rondins, ce qui ne postule pas une grande ancienneté de la bâtisse, laquelle a en outre son voûtement non terminé, arasé et ouvert au ciel. © François Seigle.

 

Velleron (Vaucluse), cabane dite « du berger » : vue de trois quarts de la face arrière et de la face latérale droite. Le bâtisseur a fait appel à de très grandes dalles calcaires bien plates pour la confection des boutisses et des parpaignes de l'angle. © François Seigle.

 

Velleron (Vaucluse), cabane dite « du berger » : les grandes dalles employées dans l'encorbellement ne sont pas ragréées ;  l'angle à gauche sert de foyer d'après les traces noirâtres qui s'y trouvent ; au niveau de la grande dalle barrant l'angle, commence le conduit de fumée intramural (non visible). © François Seigle.

Source : La « Montagne » de Velleron, bories et constructions de pierre sèche, préface de Danièle Larcena (Pierre Sèche en Vaucluse), Textes et documentation de Jacqueline Gilles, Henri Bouvet, Louis Pédat, assistés des Amis du vieux Velleron, 2005, 22 p., en particulier la section Quelques témoins encore visibles (N.B. : la « Montagne »  de Velleron, ou encore la « Colline » de Velleron, renvoie aux premiers contreforts des Monts de Vaucluse).


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
9 janvier 2019 / January 9th, 2019

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure (texte), François Seigle (photos)
Cabanes en pierre sèche à Velleron (Vaucluse) (Dry stone huts at Velleron, Vaucluse)
http://www.pierreseche.com/cabanes_de_velleron.html
8 janvier 2019

page d'accueil                sommaire témoins               sommaire inventaire