ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

14 - UNE NEF GORDOISE

Series : Old Postcards Showing Dry Stone Huts

14 - A GORDES-LIKE NAVE

Christian Lassure


Dans cette carte postale en couleurs des années 1980, on serait tenté de voir le petit chaperon rouge en train d’attendre que sa mère grand’ lui dise d’entrer avec son petit panier rempli de provisions : ce serait aller trop vite en besogne, la gamine, sur le pas de porte de la cabane de pierre, est coiffée d'un bonnet blanc.

Carte postale en couleurs des années 1980 (cachet du 10-9-82).
Légende : Les belles Images de Provence.
4789 - BORIE.
Editeur : Editions de Provence G.A.L. - Carpentras.

 

Une présence féminine, censée suggérer des lieux encore habités et pleins d'une vie bucolique, se rencontre sur plusieurs cartes postales de cabanes en pierre sèche de la région de Gordes : pour le « Village des Bories », pour les « Trois Soldats » et pour la présente cabane.

En l’occurrence, l’existence d’un encadrement d’entrée en pierres de taille, digne d’une maison de village, se prête bien à cet artifice. Il s’agit, bien entendu, d’un remploi, comme l’indiquent d'une part les épaufrures visibles dans les joints, laissées par le démontage de la baie d’origine, d'autre part le décalage de la clé de l'arc vers la gauche, causé par un mauvais remontage. La baie, avec son arc clavé cintré (deux sommiers et cinq claveaux), renvoie au XVIIe siècle. Le liaisonnement des pierres de taille avec la maçonnerie sèche, s’est fait avec du mortier (1). A l’origine de ce genre de remploi, la possibilité d’avoir une feuillure où insérer une porte en bois s’ouvrant à l’intérieur.

Le contraste est grand entre l’élaboration de l’encadrement et la rusticité du larmier de grandes dalles saillantes placées au-dessus de l’entrée.

Il semblerait que l’entrée soit ménagée à l’angle de l’un des pignons de la cabane, le côté long étant le pan de mur visible dans la partie gauche de la photo.

L’édifice est une grande nef gordoise formée de quatre parois encorbellées curvilignes qui sont opposées symétriquement deux à deux – deux gouttereaux et deux pignons – et qui convergent jusqu’à une assise faîtière de grandes dalles.

Il a dû servir, comme ses congénères, de grange à paille ou grange de l’aire, sur des terres cultivées en céréales entre le milieu du XVIIIe et la fin du XIXe.

NOTE

(1) Le remploi, dans l’habitat rural temporaire, d’encadrements d’entrées provenant de maisons de villages dont la façade avait été refaite, est un phénomène bien attesté dans l’architecture rurale du Midi de la France. Rien ne se perdait...


Pour imprimer, passer en format paysage

To print, use landscape mode

© CERAV
15 février 2009 / February 15th, 2009

Références à citer / To be referenced as :

Christian Lassure

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

14 - Une nef gordoise (A Gordes-like nave)

http://www.pierreseche.com/cabanes_et_cartes_postales_14.htm

15 février 2009

page d'accueil          sommaire photos