ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

33 - QUE LA BORIE EST BELLE AU PRINTEMPS !

Series : Old Postcards Showing Dry Stone Huts

33 - I LOVE A BORIE IN THE SPRINGTIME!

Christian Lassure


On peut penser que, sans la présence d’arbres fruitiers en fleur, le photographe ne serait pas dérangé pour prendre simplement cette cabane en pierre sèche, et ce malgré l’intérêt architectural et plastique évident de l’édifice. Ces arbres, aux branches qui convergent avec les lignes de la cabane, lui font un écrin de choix, tout à fait apte à donner une carte postale vendeuse que l'on intitulera « Borie au Printemps ».

Carte postale en couleur des années 1980.
Légende : Les Belles Images de Provence
4841 - Borie au Printemps.
Éditeur : Editions de Provence G.A.L. - Carpentras.


La très attrayante carte postale des Editions de Provence des années 1980 a été suivie d’une carte encore plus racoleuse des Editions Méridionales des années 1990-2000 : l’élément floral y a été mis au premier plan, le photographe se couchant même dans une pelouse fleurie (à moins qu’il ne s’agisse d’un habile montage) pour saisir, en contre-plongée, la façade du cabanon, baptisé habilement « Borie ou Capitelle » de la « Région Méditerranéenne » vraisemblablement en vue d'une diffusion des deux côtés du Rhône.

Carte postale en couleur des années 1990-2000.
Région Méditerranéeenne...
CAPITELLE OU BORIE.
Photo ROLLAND.
Editeur : Editoions MERIDIONALES - B.P. 31 - 34430 ST JEAN DE VEDAS.


Le cabanon, qui est la source première de notre intérêt, est en forme de pyramide à quatre faces convexes (ou curvilignes), sans discontinuité de la base au sommet. Les quatre arêtes d’angle sont obtenues au moyen d’une alternance de boutisses et de panneresses, avec inclinaison des pierres vers l’extérieur dans la partie de couvrement. L’édifice n’est pas une pyramide parfaite, les faces latérales étant un peu plus longues que les faces avant et arrière. De plus, la pyramide est tronquée, les quatre arêtes convergeant, mais sans se rejoindre, jusqu’à un sommet plat.

Dans la face avant, l’entrée est décalée vers la gauche, son montant gauche n’étant autre que le mur porteur. Elle est couverte par une grande et solide dalle en saillie (larmier). Un fenestron s’ouvre à mi-hauteur de la face avant.

Cette belle et sobre construction, qui n'est pas sans évoquer les cabanes en forme de pyramide (« cabanes carrades ») de l’Uzège dans le Gard, se trouve sur la commune de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) (1). D’un type peu répandu en Provence (2), elle semble comme la préfiguration des grandes nefs gordoises : il suffit en effet de doubler la longueur des murs latéraux pour obtenir un tel vaisseau.

NOTE

(1) Une photo de cette cabane a été publiée par André Tiret dans son article « Stabilité des coupoles en pierre sèches édifiées sans cintre»  paru dans la revue Archéam en 2000 (No 7, 2000, pp. 24-48, fig. 21, p. 39), avec la mention « Borie près de l'Isle-sur-Sorgue (Vaucluse) ».

(2) Des cabanes en pierre sèche à couvrement pyramidal curviligne ou rectiligne existent à Bonnieux dans le Vaucluse mais elles comportent une solution de continuité entre le corps de base et la partie de couvrement : soit une retraite, soit une collerette de grande dalles, voire les deux à la fois.


Pour imprimer, passer en format paysage

To print, use landscape mode

© CERAV
16 octobre 2010 / October 16th, 2010 - Complété le 28 janvier 2017 / Augmented on January 28th, 2017

Références à citer / To be referenced as :

Christian Lassure

Série : Cartes postales anciennes montrant des cabanes en pierre sèche

33 - Que la borie est belle au printemps ! (I love a Borie in the Springtime!)

http://www.pierreseche.com/cabanes_et_cartes_postales_33.htm

16 octobre 2010

page d'accueil          sommaire photos