ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

SENTIERS DE DÉCOUVERTE

Discovery trails

LE CHEMIN DE RANDONNÉE DES CABANES DE BLAUZAC (GARD)

par Christiane Chabert

La commune de Blauzac dans le Gard a acheté, au cours de ces dernières années, quelques hectares de garrigue. C’est aujourd’hui un lieu géré par l’association des Amis de La Librotte. Dans ce lieu se trouvent quelques éléments remarquables du petit patrimoine ainsi qu’un charmant paysage d’arbres et d’arbustes de la garrigue.

En partant du village de Blauzac (photo 1), on empreinte le chemin de Sarès et Prélong

et l'on bifurque vers la cabane Guiraud (photo 2).

Cabane en forme de pyramide curviligne. Les parements extérieurs sont enduits de mortier.

On suit le chemin de la cabane Guiraud jusqu'a la bifurcation qui rejoind le site de la Librotte, propriété communale. En entrant dans la « parcelle des écoliers », au fond, on découvre une cabane construite dans dans un grand mur-clapas (photo 3) (non indiquée sur le plan officiel du site).

La cabane est prise entre deux énormes pierriers parementés.

Derrière le mur en continuant on tombe sur un agachon ou cabane servant pour la chasse à l'affût (photo 4).

Cabane de chasse à l'affût ou agachon. La pierre pointue plantée sur le dôme n'est nécessairement pas d'origine.

On arrive au 3 cabanes de la Librotte (qui ne sont que deux en fait) (photo 5).

La Librotte à Blauzac (Gard) : à gauche cabane en forme de pyramide curviligne; à droite cabane en forme de tronc-de-cône.

Derrière, on aperçoit l'escalier (photo 6) nouvellement construit pour relier cette parcelle à celle dite du « théâtre de verdure ».

L'escalier (photo 7) vu depuis le « théâtre de verdure ».

Le chêne remarquable (photo 8).

Au fond de cette parcelle, on découvre une belle cabane (photo 9).

Grande cabane en forme d'ogive. Des lauses saillantes forment un larmier au-dessus du linteau.

Cabanes visibles derrière le site à l'est :

- cabane en ogive (photo 10).

Cabane en forme d'ogive. Le millésime 1794 a été relevé à l'intérieur. L'arc de décharge au-dessus du linteau n'est pas fonctionnel, étant obturé (le même système est visible infra dans la cabane 19).

- abri dans le mur (photo 11).

Triangle de décharge au-dessus de l'entrée d'un abri inclus dans une muraille. L'asymétrie provient peut-être d'une réfection intervenue après la rupture de la lause oblique de gauche.

- ouverture secrète et escalier volant (photo 12).

Disparaissant sous la végétation, les dalles saillantes d'un escalier volant.

- cabane en ogive (photo 13).

Cabane en forme d'ogive. L'encadrement de l'entrée, en pierres de taille, semble être de récupération.(la feuillure, que l'on devine à gauche, indique qu'il y avait une porte en bois).

- cabane en pain de sucre (photo 14).

Cabane en forme de pain de sucre. L'entrée est couverte par un linteau saillant. On distingue un peu plus haut une sorte d'arc de décharge.

Reprendre, en rentrant a nouveau dans le site, le sentier au fond du « théâtre de verdure », derrière la cabane de la photo 9 et regagner par un sentier le chemin de la cabane Guiraud, qui arrive au mas de la Librotte. Sur un mur se trouve un plan du circuit.

A l'entrée du mas, dans le mur du jardin, on aperçoit une cabane (photo 15) qui tourne le dos au chemin.

Cabane en forme de pain de sucre (le raccord avec le portail est moderne).

Puis, en suivant le chemin qui traverse le bois jusqu'à rejoindre le chemin de Sarès et Prélong, on aperçoit

- une première cabane (photo 16),

Cabane en forme de pain de sucre.

une deuxième cabane (photo 17),

Cabane en forme d'ogive tronquée. L'encadrement de l'entrée est en blocs de récupération (voir la feuillure sur le parement du linteau). Un rectangle de décharge vient soulager le linteau.

une troisième cabane (photo 18),

Cabane en forme d'ogive, augmentée d'apports parementés sur son pourtour. L'encadrement de l'entrée et formé de pierres de taille de récupération.

une quatrième cabane (photo 19).

Cabane en forme d'ogive (la pierre fichée à son sommet n'est pas forcément d'origine). L'arc de décharge au-dessus du linteau est non fonctionnel car obturé (le même système est visible infra dans la cabane 10).

Sur le chemin du retour vers Blauzac, on peut encore aperçevoir, en rentrant dans un petit bois,

- une cabane en ogive (photo 20),

Cabane en forme d'ogive (la pierre fichée à son sommet n'est pas forcément d'origine). On note la présence de deux blocs de récupération dans les montants de l'entrée

- une cabane en forme de pyramide tronquée (photo 21),

Cabane en forme de pyramide tronquée (la végétation empêche de se faire une idée de la forme). Le linteau de l'entrée, formé de deux dalles superposées, est déchargé par une bâtière de lauses

- une cabane en ogive (photo 22).

Cabane en forme d'ogive. Un rectangle de décharge vient soulager le linteau de l'entrée.

En reprenant le chemin de Sarès et Prélong jusqu'à Blauzac, on peut admirer les chênes blancs et les murets (photo 23).
 

Chemin longeant un mur de parcelle terminé par une arase de gros blocs calcaires.

 

Bibliographie de l'auteur sur les vestiges en pierre sèche de Blauzac :

- Les capitelles des collines de l'Uzège (Gard), dans Pierre Sèche, la lettre du C.E.R.A.V., bulletin de liaison No 9, septembre 1997, pp. 28-41
- Dans une colline de l’Uzège, à Blauzac (Gard) : les aménagements pour la mise en culture du parcellaire; essai de datation, dans L’Architecture vernaculaire, t. 23, 1999, pp. 7-20, en part. pp. 18-20.
 

Autres pages sur les cabanes de Blauzac :

Cabanes de l'Uzège (1)         Cabanes de l'Uzège (2)         Cabanes de l'Uzège (3)         Cabane au lieu dit La Librotte à Blauzac (Gard)

 


Pour imprimer, passe en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 28 février 2011 / February 28th, 2011

Référence à citer :

Christiane Chabert (le légendage des photos est de Christian Lassure)
Le chemin de randonnée des cabanes de Blauzac (Gard)
http://www.pierreseche.com/chemin_blauzac.htm
28 février 2011

page d'accueil          sommaire inventaire