ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

SENTIERS DE DÉCOUVERTE

Discovery trails

LE CIRCUIT DES CAPITELLES DE LA GARRIGUE MARGUERITTOISE (GARD) 

Dans le cadre de la création d'une zone paysagère entre les premières crêtes des collines de la garrigue au nord de Marguerittes et le tronçon de l'autoroute Nîmes-Remoulins au sud, un conservatoire de la pierre sèche a été érigé dans la « Combe des Bourguignons » : un circuit de découverte serpente au milieu des murs, terrasses et capitelles restaurés ou remontés par l'entrepreneur en maçonnerie Maurice Roustan pour le compte de la commune.

Combe des Bourguignons à Marguerittes (Gard) : escalier engagé perpendiculairement dans un mur de terrasse © Christian Lassure

Ces édifices, recouverts par la végétation, ont reparu au grand jour après l'incendie du 2 août 1989 qui vit se consumer un millier d'hectares dans les collines au nord de Marguerittes, ville située à 10 km à l'est de Nîmes.

Leur recensement, conduit par l'Association pour la sauvegarde du patrimoine de Marguerittes, a permis de dénombrer 122 capitelles, dont 30 en bon état ou légèrement dégradées, 21 écroulées mais réparables, et 71 complètement effondrées.

Elles se rencontrent surtout dans la moitié sud de la garrigue, le sous-sol y étant constitué par des bancs calcaires gélifs aux affleurements abondants. Elles sont moins nombreuses dans la moitié nord, qui est constituée principalement de marnes et de calcaires massifs.

Elles se dressent dans la partie haute ou aux angles de petits enclos de quelques ares, autrefois plantés d'oliviers, de vignes et d'arbres fruitiers.

Sur 105 unités dont l'entrée est identifiable, 85 sont orientées au Midi (c'est-à-dire sud, sud-est et sud-ouest), 10 à l'ouest et 1 au nord-est, 6 à l'est et 3 au nord-est. Les constructeurs ont donc tenu compte de la direction des vents dominants (Mistral et Tramontane).

Morphologiquement, les constructions sont trapues, avec des parois verticales marquées par un léger fruit et avec un sommet plat ou bombé.

On distingue :

- des cabanes à plan carré extérieurement et intérieurement, soit articulées à un mur d'enclos, soit isolées, avec une entrée axiale ou décalée; certaines cabanes indépendantes ont leurs angles légèrement arrondis; une cabane est carrée à l'extérieur mais circulaire à l'intérieur;

- des cabanes à plan circulaire, soit incorporées dans un mur-pierrier, soit isolées; certaines tendent vers l'ellipse, l'entrée étant, selon le cas, dans l'axe du grand diamètre ou dans celui de petit diamètre;

- des cabanes à plan semi-elliptique, avec une façade ou un côté rectiligne;

- des cabanes à plan circulaire mais à façade rectiligne.

Les surfaces intérieures vont de 1 m2 à 13 m2.

Les entrées ont leur élévation rectangulaire avec un linteau souvent déchargé par une lucarne.

Quand ils existent, les aménagements se résument à une niche, une banquette, un foyer avec conduit de cheminée réservé dans le voûtement, un fenestron.

Source : Raymond Martin et Brunot Fadat, Les capitelles de la garrigue marguerittoise, Association pour la sauvegarde du patrimoine de Marguerittes, 1991, 96 p.


Pour imprimer, passe en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

Complété le 13 mai 2010 - 7 août 2010 - 25 février 2011 / Augmented on May 13th, 2010 - August 7th, 2010 - February 25th, 2011

page d'accueil          sommaire inventaire