ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

SEIZE MILLÉSIMES

Sixteen date inscriptions

Fiches et dessins de Christian Lassure


Extrait de :
Christian Lassure, Inventaire en cours des inscriptions millésimées
sur les cabanes et les murs en pierre sèche en France,
dans Pierre Sèche, No 12, 2000, pp. 3-52

© Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure

1807

LOCALISATION : Commune d'Arpaillargues-Aureillac (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1807, suivi des initiales I A séparées par la lettre s ou f (latin fecit ?), incisé sur la face inférieure de la dalle de couvrement d'une cabane « en bonnet pointu »

SOURCE : Christiane Chabert et observation personnelle de l'auteur

1823

LOCALISATION : Commune d'Arpaillargues-Aureillac (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1823 gravé sur la face inférieure de la dalle de couvrement d'une cabane « en bonnet » (dalle déposée après destruction de la cabane)

SOURCE : Christiane Chabert, Les capitelles des collines de l'Uzège (Gard), dans Pierre Sèche, La Lettre du CERAV, bulletin de liaison No 9, septembre 1997, pp. 28-41, en part. p. 39 (c'est par une erreur que ce millésime est interprété comme étant 1825)

1826

LOCALISATION : Commune de Villevieille (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1826 gravé dans un cartouche sur la face inférieure de la dalle de couvrement d'une cabane en forme de parallélépipède surmonté d'un cylindre bas (cabane dite « de l'Arabe »)

SOURCE : C. Lassure, La tradition des bâtisseurs à pierre sèche : la fin de l'anonymat, Etudes et recherches d'architecture vernaculaire, No 1, 1981, 38 p. (pp. 16 et 25)

Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure  Dessin C. Lassure

1824

LOCALISATION : Commune d'Uzès (Gard), sur la D. 979, sur la droite, en direction de Lussan, avant le domaine de Larnac

INSCRIPTIONS

- Sur la face inférieure de la dalle de couvrement, inscription sur trois registres :

CA

1824

LE

- Sur la parement du linteau, les deux millésimes 1823 1824 gravés à la suite (construction étalée sur deux années ?)

SOURCE : C. Lassure, Catalogue des cabanes en pierre sèche de la France : cinq relevés de cabanes du Gard, dans L'Architecture vernaculaire rurale, t. 4, 1980, pp. 94-108 (en part. pp. 95-97)

1834

LOCALISATION : Commune de Villevieille (Gard), propriété de M. Jean Gautier-Pardé

INSCRIPTION : Sur la face inférieure de la dalle de couvrement, inscription disposée sur trois registres :

LE 28

7 BRE

1834 MF

SOURCE : C. Lassure, La tradition des bâtisseurs à pierre sèche : la fin de l'anonymat, Etudes et recherches d'architecture vernaculaire, No 1, 1981, 38 p. (en part. p. 28)

1853

LOCALISATION : Région d'Estagel-Latour de France (Pyrénées-Orientales)

INSCRIPTION : Millésime 1853 gravé sur la face inférieure de la dalle de couvrement

SOURCE : Elie Malé, Les constructions en pierres sèches de la région d'Estagel-Latour de France (Pyrénées-Orientales), à paraître dans L'Architecture vernaculaire, t. 24, 2000

© Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure

1738

LOCALISATION : Commune d'Arpaillargues-Aureillac (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1738 en deux parties (17 et 38) gravées en regard l'une de l'autre sur les piédroits de l'encadrement de l'entrée, en face avant

INTERPRÉTATION : Chaque groupe de chiffres est bien centré par rapport à son support : il ne s'agit donc pas des vestiges d'une dalle millésimée qui aurait été coupée verticalement au milieu du millésime et réemployée; on a affaire à la date d'édification de la cabane

SOURCE :  Christiane Chabert et observation personnelle de l'auteur

1771

LOCALISATION : Lieu dit Baumajour, près de Grans (Bouches-du-Rhône)

INSCRIPTION : Millésime 1771 gravé sur le parement du linteau

INTERPRÉTATION : Cette date est interprétée par Fernand Benoît en 1949 puis par Bernard Weber dans les années 1990 comme étant 1711; Maryse Blanc en 1980 y voit 1771; nous nous rangeons à son avis car le 3e chiffre à partir de la gauche est différent du 1 final qui, lui, est une simple barre verticale

SOURCES

- Fernand Benoît, La Provence et le Comtat Venaissin, Gallimard, Paris, 5e éd., 1949, 409 p., en part. pp. 68-75 et pl. III

- Maryse Blanc, Les cabanes de Baumajour et des Baraques à Grans (Bouches-du-Rhône), dans L'Architecture vernaculaire rurale, suppl. No 2, 1980, pp. 161-167 (en part. pp. 166-167)

- Bernard Weber, Les constructions en pierres sèches sur la commune de Grans (Bouches-du-Rhône). Etat actuel de l'inventaire, dans L'Architecture vernaculaire, t. 24, 2000, pp. 94-106

1868

LOCALISATION : Commune de Cotignac (Var)

INSCRIPTION : Millésime 1?86, suivi d'une initale, gravé sur le linteau de l'entrée d'une citerne construite sous une restanque; millésime ?868, suivi d'une initiale, sur la pierre au-dessus du linteau à gauche; ostensoir sur la pierre au-dessus du linteau à droite

INTERPRÉTATION :

- Le linteau s'est fendu et écaillé juste dans l'intervalle entre le 1 et le 6, provoquant la disparition du chiffre qui y figurait (cet intervalle est le double de celui entre 6 et 8); le symbole à droite du millésime semble être une lettre, une initiale, dont le pendant à gauche du millésime aurait disparu lorsqu'un large éclat s'est détaché du parement du linteau;

- un deuxième millésime, dont il manque la partie gauche emportée par un éclat du parement, est inscrit sur la pierre supra-lintale à gauche : on lit 868 suivi d'un symbole en exposant, ressemblant fort à l'initiale du bas, ce deuxième millésime, qui semble être la recopie du précédent, nous fournit le chiffre manquant à celui-ci, soit 8 : il s'agirait donc de 1868

SOURCE : Eric Kalmar, communications personnelles à l'auteur en date du 13 juillet 1999 et du 14 février 2000

© Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure

1871

LOCALISATION : Commune d'Aujargues (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1871 soigneusement gravé sur la face latérale d'une pierre du piédroit gauche

INTERPRÉTATION : Il peut s'agir soit d'une inscription correspondant à l'édification du bâtiment, soit de la marque d'un passage, d'une occupation ultérieure, comment savoir ?

SOURCE : Raymond Martin, Bruno Fadat, Les capitelles des garrigues gardoises, Equinoxe (30320 Marguerittes), 1992, 108 p. (en part. p. 32)

1828

LOCALISATION : Commune d'Arpaillargues-Aureillac (Gard)

INSCRIPTION : Millésime 1828, accompagné des initiales M S, gravé sur le piédroit d'une cabane « en bonnet », en face avant

SOURCE : Christiane Chabert

1774

LOCALISATION : Lieu dit La Banque, commune de Saint-Quentin-la-Poterie (Gard)

INSCRIPTION : Sur la queue d'une pierre dans le côté droit de l'embrasure de l'entrée, en arrière du tableau de l'encadrement, est gravé le millésime 1774 au-dessus des lettres A C et d'un signe non identifié (fléau ?)

INTERPRÉTATION : L'emplacement discret de ce millésime plaide contre son interprétation comme date d'édification de la cabane; on ne peut exclure non plus la possibilité d'une boutisse remployée, déjà porteuse de cette inscription

SOURCE : Raymond Martin et Bruno Fadat, Les capitelles de la garrigue marguerittoise [Gard], Association pour la sauvegarde du patrimoine de Marguerittes, 1991, 96 p. (p. 31), et observation personnelle de l'auteur

© Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure  © Dessin C. Lassure

1770

LOCALISATION : Lieu dit Petit Plan, commune de Caseneuve (Vaucluse)

INSCRIPTION : Millésime 1770 gravé bien soigneusement sur une petite pierre au-dessus du linteau d'une cabane truffière; d'autres millésimes, plus ténus, sont observables sur une seule et même pierre à l'intérieur : 1784, 1778, 1779, ainsi que 1907 profondément incisé sur un piédroit de l'entrée

INTERPRÉTATION : La gravure de ce 1770 sur une pierre et l'incorporation de cette dernière dans la maçonnerie au-dessus de l'entrée, s'expliquent peut-être par le fait que le linteau est un tronc de chêne (ou d'amandier) écorcé et non une belle dalle qui aurait fait un support parfait; la présence des trois millésimes intérieurs renforce la crédibilité de ce 1770

SOURCES :

- Parc Naturel Régional du Lubéron et Association Pour La Participation et l'Action RÉgionale (A.P.A.RE.), Les cabanes en pierre sèche du Lubéron. Inventaire et mise en place d'un programme de sauvegarde et de découverte, rapport méthodologique No 1 : communes de Viens, de Saint-Martin-de-Castillon et de Caseneuve [Vaucluse] (responsable de l'inventaire : Sébastien Georgis), Avignon, septembre 1985, 78 feuillets

- Jacques Godefroy et Robert Lesch, Monographie d'une cabane truffière datée de 1770 à Caseneuve (Vaucluse), dans L'Architecture vernaculaire, t. 11, 1987, pp. 41-44

1806

LOCALISATION : Commune de Villemoustaussou (Aude)

INSCRIPTION : Millésime 1806 gravé sur une pierre à l'intérieur

INTERPRÉTATION : N'étant ni sur le linteau ni sur la face inférieure de la dalle de couvrement, ce millésime peut s'interpréter comme étant la trace d'un passage ou d'un séjour plutôt que la date de construction

SOURCE : Claude Bouet, Le système « pierre sèche » : les bocages lithiques des garrigues du Bas Languedoc, manuscrit, 1998

1849

LOCALISATION : Région d'Estagel-Latour de France (Pyrénées-Orientales), abri au-dessus du Champ de tir

INSCRIPTION : Millésime 1849 piqueté sur le parement d'une pierre

INTERPRÉTATION : Ce millésime soigné n'étant ni sous la dalle couronnant la voûte ni sur le linteau de l'entrée, on ne peut exclure la possibilité de la trace d'une occupation postérieure à la date de construction

SOURCE :  Elie Malé, Les constructions en pierres sèches de la région d'Estagel-Latour de France (Pyrénées-Orientales), dans L'Architecture vernaculaire, t. 24, 2000, pp. 77-93

1865

LOCALISATION : Commune de Mane (Alpes-de-Haute-Provence)

INSCRIPTION : Sur le linteau d'une niche intérieure, millésime 1865, encadré des initiales .L. et .P. (en plus petit) surmontées chacune d'une volute

INTERPRÉTATION : Le soin apporté à la gravure de l'inscription, à sa composition, semble indiquer que l'on a affaire à la date de l'édification et aux initiales du propriétaire-constructeur

SOURCE : Pierre Coste, Pierre sèche en Provence, dans Les Alpes de lumière, No 89-90, 1er et 2e trim. 1985, pp. 3-60 (en part. p. 13)


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

Références à citer / To be referenced as : 

Christian Lassure
Seize millésimes, fiches et dessins (Sixteen date inscriptions)
http://www. pierreseche.com/millesimes.html

page d'accueil           sommaire datation