L'ÉVOLUTION DE LA CABANE CAMARGUAISE AU XXe SIÈCLE
D'APRÈS DES CARTES POSTALES ET PHOTOS ANCIENNES

Christian Lassure

CABANES REPRÉSENTÉES SUR LE PLAN DE LA CAMARGUE DE 1584

 

Depuis 1976, on dispose de quelques notions sur les cabanes camarguaises des XVIIe et XVIIIe siècles, mais il s'agit surtout de jasses (bergeries) et non de cabanes du petit peuple des gardians, pêcheurs, vanniers, etc. (1).

 

Plus récemment, une carte manuscrite coloriée de 1584 a livré des représentations inédites de cabanes de divers types (2). Il s'agit d'un « Plan figuré dressé en 1584 pour servir d'intelligence au rapport de Grasse Isoard, Duperier et Salla, commis par le président de Pellicot pour vérifier les deux contentieux d'entre la commune d'Arles et Jacques Porcelet, seigneur de Fos, plan manuscrit sur papier, 58,5 x 86,5 cm, sans échelle, Archives municipales d'Arles, DD118, fo 177.».

 

(1) Jean Boyer, Documents inédits sur la construction de cabanes en Camargue aux XVIIe et XVIIIe siècles, dans Ethnologie française, t. 6, 1976, No 2, pp. 131-142.

 

(2) Source : page Cabanes de Camargue du site ARLES patrimoine
http://www.patrimoine.ville-arles.fr/index.php?obj=edifice&idx=112&quartier=25&site=0

 

Document No 1

 

Fig. 1 - Détail de la carte de la Camargue de 1584

Source : page Cabanes de Camargue du site ARLES patrimoine
http://www.patrimoine.ville-arles.fr/index.php?obj=edifice&idx=112&quartier=25&site=0

 

Dans cette reproduction d'un détail du plan, on observe des structures bâties relevant de divers types :

- deux portiques formés chacun de deux poteaux portant une panne et servant peut-être à suspendre des filets ;

- six huttes de plan circulaire de différentes tailles, au corps de base cylindrique surmonté d'une toiture végétale en forme de chapeau chinois (cône à directrice incurvée) ; sur la plus grande, on distingue une large entrée ;

- quatre bâtiments de plan rectangulaire, couverts d'une toiture végétale à deux versants, utilisant des poteaux aux angles pour porter les pannes sablières de la toiture.

Les dessins étant trop petits et schématiques, il est difficile de dire si ce type de bâtiment possède deux pignons droits ou un seul pignon droit et une abside. On note cependant qu'il n'y a pas d'entrée visible.

 

Document No 2

 

Fig. 2 - Détail de la carte de la Camargue de 1584.

Source : - Marion Charlet, La Camargue médiévale, L'habitat, dans Entre mer et fleur, la Camargue antique et médiévale, musée archéologique d'Istres, 2002, textes réunis par Frédéric Marty, site de la Direction du Patrimoine de la ville d'Arles
http://www.patrimoine.ville-arles.fr/document/camargue-moyen-age-arles-charlet.pdf

 

Sur un autre extrait du plan publié sur le site de la Direction du Patrimoine de la vallée d'Arles, on aperçoit deux cabanes à la Favouillane (« Cabanes de la favolhane ») : un grand bâtiment de plan rectangulaire couvert d'un toit végétal à quatre pans avec un tortillon à chaque extrémité du faîtage, un petit bâtiment qui a la forme d'une tente. Le pignon du grand bâtiment semble êre un empilement horizontal de troncs d'arbre.

 

 

Sans doute serions nous en mesure de donner une description plus détaillée et plus précise de ces édifices si des reproduction en haute définition du plan étaient disponibles. Mais même dans ce cas nous ne pourrions rejeter l'idée que ces dessins sont peut-être stéréotypés et schématiques et, partant, peu exploitables.

 


 

Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

 

© CERAV
6 septembre 2022 / September 6th, 2022

 

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure

L'évolution de la cabane camarguaise au XXe siècle d'après des cartes postales et photos anciennes (The evolution of the Camarguaise hut in the 20th century as shown in old postcards and photos)
XV - Cabanes représentées sur le plan de la Camargue de 1584 (Huts featured in the 1584 Camargue map)
http://www.pierreseche.com/cabanes_camarguaises_1584.htm
6 septembre 2022

 

I - Cabanes entièrement en roseau des années 1900

 

II - Le mas de l'Amarée et ses deux cabanes aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

III - Les cabanes du premier mas du Simbèu aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

IV - Les cabanes du « deuxième mas du Simbèu » aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

V - Cabanes et maisons de pêcheurs en Camargue

 

VI - Les « Cabanes de Cacharel » aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

VII - Cabanes classiques

 

VIII - Intérieurs de cabanes

 

IX - Van Gogh et les chaumières saintines

 

X - Cabanes du front de mer aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

XI - Cabanes hôtelières et maisons à la gardiane

 

XII - Vocabulaire architectural de la chaumière camarguaise

 

XIII - Les auvents dans la cabane de gardian

 

XIV - Les extensions de la cabane de gardian

 

XV - Cabanes représentées sur le plan de la Camargue de 1584

 

 

page d'accueil                           sommaire architecture vernaculaire