L'ÉVOLUTION DE LA CABANE CAMARGUAISE AU XXe SIÈCLE
D'APRÈS DES CARTES POSTALES ET PHOTOS ANCIENNES

Christian Lassure

 

XIV - LES EXTENSIONS DE LA CABANE DE GARDIAN

 

La cabane de gardian et son avatar, la maison à la gardiane, se prêtent mal, de par leur morphologie, au surhaussement du fait de la faible hauteur des murs latéraux, mais aussi à l'agrandissement en raison de la présence d’une abside et d’une croupe à l'un des deux bouts.

Les rares cas d'extension rencontrés sont :
- l’extension en pignon, par interpolation d’une travée et d’une nouvelle façade en dur (deux cas),
- l’extension absidiale, par déplacement de l’abside et interpolation d’une travée entre elle et la  partie centrale (un cas),
- et l’extension latérale d’un versant, avec surhaussement (un cas).

 

1 - Extension en pignon

 

Document No 1 : Cabane non localisée

 

Carte postale en couleurs des années 1980 (tampon de la poste d'Aimargues dans le Gard daté du 28-9-1983).
Légende au verso : en haut à gauche, LA CAMARGUE / "Pays de ciel bleu et de mirages" / Maison Typique.
Éditeur : éditions de france, 11, avenue de la timone 13010 marseille. tél. 79 24 57

 

Cette carte postale en couleur des années 1980 est intéressante dans la mesure où elle montre une cabane de gardian qui a fait l'objet d'un agrandissement en pignon. On distingue en effet, dans le versant de chaume, la jointure entre le rampant de l'ancien pignon et le prolongement de la couverture. Mais surtout, la souche de cheminée qui était accolée contre la paroi intérieure du pignon, se retrouve par la force des choses, reléguée plusieurs mètres en arrière du nouveau pignon. L'entrée occupe la partie gauche du pignon rajouté tandis que la partie de droite, désormais libérée des contraintes d'une cheminée adossée, est percée d'un fenestron.

 

Document No 2 : la grande cabane de Cacharel avant extension

 

Carte postale en couleur des années 1970.
Légende au verso : La Camargue pittoresque - Cabane et Gardian.
Editions : S.E.P.T.

 

Un autre cas d'extension en pignon a été constaté à la grande cabane de Cacharel (cf. Partie VI, Les « cabanes de Cacharel » aux Saintes-Maries-de-la-Mer).

 

Sur cette carte postale, la bâtisse est prise dans son état initial et sous un angle (trois-quarts gauche) qui permet d'en voir non seulement le pignon avec son entrée décalée mais aussi le gouttereau de gauche (1). Celui-ci et son pendant de droite sont trop bas pour envisager une extension latérale habitable.

 

(1) Le bâtiment à l’arrière-plan sur la droite abrite les écuries. Sous un vaste bâtière de sagne, à la pente bien moins marquée que celle de la cabane, on distingue l'alignement des stalles réservées aux montures.

 

Document No 3 : la grande cabane de Cacharel après extension

 

Carte postale en couleur des années 1970 (a circulé en 1976).
Légende : EN CAMARGUE AVEC LES GARDIANS. / 13.200/167 - Près des Marais, les Cabanes des Gardians.
Éditeur : Etablissements G. GANDINI. / 36-40, rue Longue-des-Capucins, Marseille.

 

Cette carte postale date vraisemblablement des années 1970 à en juger par ses couleurs et le nom de son éditeur (IRIS). L'œil attentif ne peut manquer de découvrir quelques modifications dans l'aspect extérieur de la grande cabane. Tout d'abord, elle a été prolongée en pignon ainsi que l'attestent d'une part la plus grande longueur du faîtage et d'autre part le hiatus visible dans la couverture de chaume, là où se trouve l'ancien rampant. Le nouveau pignon est percé de deux fenêtres (au lieu d'une seule dans l'ancien) tandis que le prolongement du gouttereau en a reçu une lui aussi.

 

2 - Extension en gouttereau

 

Document No  4 : cabane non localisée

 

Photo en couleur du début des années 1970.
Source : photo de couverture du No 73, « d'Avignon à la Camargue », de la série Découvrir la France, 20 août  1973.

 

Cette photo nous fait découvrir une cabane à couverture de sagne dont les rampants sont en saillie par rapport au nu du pignon. Elle a subi une transformation peu commune, voire unique : la surélévation et l’extension de la partie arrière d'un versant de toiture afin de créér un appentis latéral et une porte d'entrée séparée pour la pièce se trouvant sous l’abside. Le gain de place obtenu étant minime, on peut penser que cette entrée latérale est la raison principale de cet modification du plan.

 

Document No 5 : la même

 

Carte postale en couleur des années 1970.
Légende : 10181 - LES SAINTES MARIES DE LA MER / B. du Rh.) / Cabane de gardians et chevaux camarguais.
Éditeur : Editions "S L", 83, rue Magenta - 69 - Lyon-Villeurbanne

 

Cette carte postale, pour sa part, nous fait voir de plus près cette extension latérale et son articulation avec le versant d'origine : le chaume de sagne ne s'avance pas au-dessus de l'entrée, il est arrêté par un bourrelet en plâtre.

 

3 - Extension en abside

 

Document No 6 : cabane du Boumian avant extension

 

Carte postale des années 1950 (bords dentelés, non représentés ici)
Légende : information non disponible.
Éditeur : information non disponible.

 

La grande bâtisse visible sur cette carte postale des années 1950 est la « Cabane du Boumian » ainsi que l’indique le panneau à l’entrée. Le versant de toiture comporte 15 rangées de roseau pour autant qu'on puisse en juger. Le gouttereau comporte, du pignon à l’abside, deux petites fenêtes à volet, une baie tout en largeur, sans volet, une troisième petite fenêtre à volet au début de l’abside et une quatrième dans l’arrondi. À l’époque en question, la cabane du Boumian est dans son état primitif.

 

Document No 7 : cabane du Boumian après extension

 

Carte postale en couleur des années 1970.
Verso non disponible.

 

Sur cette carte postale  plus tardive, on note que la couverture de sagne est de teinte plus claire sur la croupe de l'abside et que la chemise de plâtre s'est allongée. La conclusion saute aux yeux : la cabane a fait l'objet d'une extension, une travée a été interpolée entre la partie centrale et l'abside, ce qui signifie que celle-ci a dû être démontée puis remontée deux ou trois mètres en arrière ! Intérieurement, il doit y avoir deux cloisons, l'une située à l'avant au niveau du conduit de cheminée, l'autre située à l'arrière au niveau du changement de teinte et correspondant à la souche de cheminée présente sur l'autre versant.

 

 


 

Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

 

© Christian Lassure - CERAV
10 septembre 2022

 

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure

L'évolution de la cabane camarguaise au XXe siècle d'après des cartes postales et photos anciennes (The evolution of the Camarguaise hut in the 20th century as shown in old postcards and photos)
XIV - Les extensions de la cabane de gardian (Additions to the guardian's hut)
http://www.pierreseche.com/extensions_cabane_de_gardian.htm
10 septembre 2022

 

I - Cabanes entièrement en roseau des années 1900

 

II - Le mas de l'Amarée et ses deux cabanes aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

III - Les cabanes du premier mas du Simbèu aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

IV - Les cabanes du « deuxième mas du Simbèu » aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

V - Cabanes et maisons de pêcheurs en Camargue

 

VI - Les « Cabanes de Cacharel »  aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

VII - Cabanes classiques

 

VIII - Intérieurs de cabanes

 

IX - Van Gogh et les chaumières saintines

 

X - Cabanes du front de mer aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

XI - Cabanes hôtelières et maisons à la gardiane

 

XII - Vocabulaire architectural de la chaumière camarguaise

 

XIII - Les auvents dans la cabane de gardian

 

XIV - Les extensions de la cabane de gardian

 

XV - Cabanes représentées sur le plan de la Camargue de 1584

 

 

page d'accueil                           sommaire architecture vernaculaire