ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

ANCIENNES PHOTOS DE LA PAGE D'ACCUEIL (VIII)

Photos de Jean Laffitte, Alain Mathieu, Dominique Repérant, Jean-Pierre Guillet, Michel Rouvière et al.

 

Bergerie aux Fraches du Contadour à Redortiers (Alpes-de-Haute-Provence) : bergerie à toiture de tuiles canal (et non de lauses) à deux versants de pannes et de chevrons sur arcs-diaphragmes montés au mortier (et non à sec).  © Jean Laffitte.

 

Monumentale digue en pierre sèche sur la commune de Valjouffrey, au sein du Parc des Écrins, en Isère. © Alain Mathieu

 

Le dessus de la monumentale digue en pierre sèche de Valjouffrey, au sein du Parc des Écrins, en Isère. © Alain Mathieu

 

« Près de cette bâtisse on voit une tombe dont la croix s'orne d'une tête et qu'on appelle la tombe du Géant; la tradition veut que Griffith More y ait été enterré, et comme [ce bâtiment] passait pour une chapelle, il est probable qu'elle fut construite par lui ou par sa famille sur leur lieu de sépulture » (lettre d'un certain Richard Pococke qui visita l' « oratoire » en 1758, , soit deux ans après l'« invention » de celui-ci par Charles Smith, celui-là même qui « inventa » Skellig Michael).

 

Carte postale des années 1930 représentant la Naveta dels Tudons (littéralement, en langue minorquine, « le vaisseau des ramiers ») à Minorque, Baléares. Dans les années 1950, les restaurateurs de ce monument funéraire de l'an mil avant J.C. ont remis en place, en haut de la navette, de deux à trois assises de gros blocs taillés assemblés sans mortier. En dehors de l'emploi de la technique de l'encorbellement pour les parois et de l'absence de mortier pour la maçonnerie, l'édifice n'a rien à voir historiquement, socialement et fonctionnellement avec les cabanes agricoles en pierre sèche des Temps modernes. Éditeur de la carte : imprenta MOLL

 

L'intrados de la voûte de la cabane de Nouel à Lalbenque (Lot), photographié par Dominique Repérant dans les années 2000. Les trois poutres plus ou moins parallèles entre elles correspondent à l'ancien plancher ayant servi au moment de l'édification du voûtement. Il n'y a pas d'assisage réglé des pierres. Certaines ont eu leur parement biseauté au marteau. © Dominique Repérant

 

Cabane de vigneron et pierrier à Latour-de-France (Pyrénées-Orientales). © Dominique Repérant

 

La même, avec les vœux 2013.

 

Carte postale noir et blanc des années 1950 - Légende : (au recto) Alberobello - Via Monte S. Michele - Éditeur : Giuseppe Lo Buono.

 

Mur à une seule épaisseur de blocs de lave sur la commune de Haría à l'extrémité nord de l'île de Lanzarote (archipel des Canaries, Espagne). Source : photo de Frank Vincentz, Wikipedia Commons, 2011.

 

Aire à dépiquer dallée quelque part en Haute-Corse. Source : Jean-Pierre Guillet.

 

Carte postale des années 1950 (sans les dentelures de l'époque) montrant un « cabanon pointu » des environs d'Apt (Vaucluse). La légende au verso lui donne le nom de « BORRY ».

 

 Élévation aval de la digue en galets, sans mortier, aux chaînages transversaux de pierres calcaires, du lieudit « Sous Perret » à Joyeuse (Ardèche).  © Michel Rouvière.

 

Cabane ou caborne au lieu-dit Croix-Vitaise sur la commune de Couzon-au-Mont-d'Or (Rhône), après dégagement de sa gangue végétale. © Luc Bolevy.

 

Lieu-dit L'Agrémourié à Cipières (Alpes-Maritimes) : cabane en pierre sèche située en bordure d'une doline et établie sur un socle rocheux dans une pente. © Jean Laffitte

 

Saignon (Vaucluse) : cabane en pierre sèche sous les feux du soleil levant. © Dominique Repérant

 

 

Allée entre le groupe 1 (à droite) et le groupe 2 (à gauche) des cabanes du lieu-dit Calpalmas à Saint-André-d’Allas (Dordogne). © Dominique Repérant

 

Cabanes à Meyrals (Dordogne) photographiées au lever ou au coucher du soleil. Celle à l'arrière-plan a été dépouillée de ses lauses de couverture à partir du coyau. © Dominique Repérant

 

Cabane à deux cellules faisant partie d'un clapas (pierrier) à Saint-Affrique (Aveyron). © Dominique Repérant

 

Cabane du clos de l'abbaye de Ganagobie (Alpes-de-Haute-Provence) dans les années 1920
Carte postale des années 1920-1930.
Légende : Hutte des Cavares sur le Plateau de GANAGOBIE (Basses-Alpes). Au verso, poème en provençal du félibre Bérard H. (Sieù l'obro d'un peple sauvagi / Que ma basti li-a dous milo an / Ai vist dei siecle lei ravagi / E lei oùrour dei maufatan / Ai vist dei pople la malisse. / Prenes la peno de rentra / Venes dessouto ma taulisse / Vous dounou l'ouspitalita / D'où félibre BÉRARD H).
Editeur : Coll. Maillet - Phot. Vial, Digne.

 

Carte postale des années 1900.
Légende au recto : 400. FORCALQUIER – Les Cabanons pointus
Sur le verso, qui est divisé en partie CORRESPONDANCE à gauche et partie ADRESSE à droite, on peut lire Impr. E. Le Doloy, Paris.

 

Michel Rouvière, le 19 mars 2008, dans la vallée de la Drobie (Ardèche). © CERAV

 

Pignon-façade de la cabane de berger de L'Hivernet à Embrun (Hautes-Alpes) après restauration. © Sabine Raymond


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

Le 7 décembre 2016 / November 7th, 2016

page d'accueil          sommaire photos

photos page d'accueil (I)          photos page d'accueil (II)          photos page d'accueil (III)         photos page d'accueil (IV) 

photos page d'acccueil (V)          photos page d'accueil (VI)     photos page d'accueil (VII)          photos page d'accueil (VIII)