L'ANCIENNE ABBAYE DE SAINT-AMAND-LES-EAUX (NORD)
VUE DE L'ABBAYE DE SAINT-AMAND, EN 1602, CONTENUE DANS L'ALBUM DE CROY

VUE DE L'ABBAYE DE SAINT-AMAND, EN 1602, CONTENUE DANS L'ALBUM DE CROY, BIBLIOTHÈQUE DU CHATEAU DE DULMEN, MS. 39, Fo 1Vo

 

Le quadrilatère de l'abbaye antérieure à la reconstruction baroque, est vu ici depuis le sud-ouest. La grosse tour occupant l'angle sud-ouest est la tour de la reine Suzanne, construite par l'abbé Ratbode en 1010. Elle est constituée par un corps central encadré en façade de deux avant-corps. La base, dépourvue de toute ouverture, exhibe un léger fruit. Quatre séries d'ouvertures jumelées s'étagent sur la façade centrale à partir du deuxième tiers de la hauteur. Le faîte de la tour est sans crénelage et présente une sorte de décrochement à l'arrière. On note la présence, sur son flanc sud, d'une construction adventice en surplomb.

 

La nef romane, qui occupe le côté sud de l'enceinte à l'arrière de la tour, est flanquée de collatéraux et se réduit en largeur et en hauteur au chevet. Celui-ci semble se terminer par un mur plat. Le bâtiment à l'arrière abritait la crypte où reposait le corps de saint Amand.

 

À la moitié du mur d'enceinte ouest, se dresse l'entrée du monastère, sorte de châtelet précédé d'un pont-levis (non visible). Entre ce châtelet et la tour romane, derrière le mur d'enceinte, s'élève le pignon-façade en briques d'un bâtiment de style renaissance.

 

De l'autre côté des douves, s'étend la place de l'abbaye bordée de bâtiments en briques, dont la première entrée de l'abbaye, bâtisse du XVIe siècle avec portes cochère et piétonne et balcon de pierre en façade, la bretèche, d'où étaient lues les annonces judiciaires et administratives. Au premier plan, s'étend la place du marché avec sa double rangée d'arbres et sa croix du marché, symbole de juridiction.

 

Les maçonneries de couleur grise sont en pierre, celles de couleur rose sont en brique. D'après leur couleur (bleu ou violet), les toitures sont apparemment couvertes d'ardoises. La seule toiture en chaume est celle du bâtiment bas à gauche de la porte cochère.

 

© CERAV

Mis en ligne le 28 avril 2013

 

Vue de l'abbaye de Saint-Amand, en 1602, contenue dans l'album de Croÿ

Les bâtiments conventuels de l'abbaye baroque             Prospectus interior ecclesiae monasterii elnonensis

Vue du siège de Saint-Amand, en 1579, contenue dans l'Atlas Lepoivre          Vue du côté ouest de l'abbaye par Jean-François Neits

        Veue de l'abbaie de St Amant en Flandre, désiné du coste de l'entrée           Veue de l'abbaie de St Amand en Flandre, désiné par le derière du coeur

Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 1re partie           Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 2e partie

 

Images de Saint-Amand-les-Eaux