L'ANCIENNE ABBAYE DE SAINT-AMAND-LES-EAUX (NORD)
PROSPECTUS INTERIOR ECCLESIAE MONASTERII ELNONENSIS

PERSPECTIVE INTÉRIEURE DE L'ÉGLISE DU MONASTÈRE D'ELNON. AQUARELLE SUR PAPIER BLANC, DATÉE DE 1781. PHOTOGRAPHIE DU MUSÉE DE VALENCIENNES.

 

Sur les côtés du transept et de la nef occidentale, s'ouvraient quatre étages : 1/ une allée basse au rez-de-chaussée, en grès, 2/ de hautes tribunes prenant naissance au portail, 3/ un triforium et 4/ un rang de fenêtres hautes.

La nef était couronnée de voûtes d'arêtes en plein cintre où se mêlaient les traditions gothiques et les tendances novatrices de la Renaissance. La dorure et la peinture rehaussaient les écussons et les cartouches qui parsemaient les voûtes.

Cette représentation, par Jehan Douelle, de la nef et de ses collatéraux  vus depuis l'ouest soulève quelques interrogations :

- l'arc en ogive règne aux arcades et aux voûtes des tribunes  alors que dans la section du transept relevée par l'ingénieur-géographe Claude Masse, il n'y a que l'arc en plein cintre ;

- il en va de même pour les arcades du triforium :

- de plus, les baies de la tribune sont à arc ogival et à remplage gothique à trois compartiments surmontés de deux cœurs, alors que chez Masse elles sont à arc en plein cintre et à deux compartiments surmontée de deux ronds ;

- le haut des fenêtres hautes de la nef n'est pas visible (chez Masse, elles sont en plein cintre et à deux subdivisions).

 

À gauche, plan du massif occidental et de la nef au niveau du rez-de-chaussée par Claude Masse. À droite, plan du massif occidental et de la nef par le même au niveau de la tribune.

 
Dernier point et non le moindre, Douelle a figuré au premier plan un retour des bas-côtés qui n'existe pas sur le relevé de Masse, où la tribune continue et fait le tour du massif occidental. Plus que d'une erreur, sans doute s'agit-il d'une licence du peintre pour faire apparaître l'allée basse et la tribune, qui autrement auraient été en grande partie cachées à la vue par les toutes premières colonnes.
 
© CERAV
Mis en ligne le 12 juillet 2012 - Complété le 3 septembre 2012 / 1er octobre 2012
 

Vue de l'abbaye de Saint-Amand, en 1602, contenue dans l'album de Croÿ

Les bâtiments conventuels de l'abbaye baroque        Prospectus interior ecclesiae monasterii elnonensis

Vue du siège de Saint-Amand, en 1579, contenue dans l'Atlas Lepoivre          Vue du côté ouest de l'abbaye par Jean-François Neits

        Veue de l'abbaie de St Amant en Flandre, désiné du coste de l'entrée          Veue de l'abbaie de St Amand en Flandre, désiné par le derière du coeur

Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 1re partie          Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 2e partie

 

Images de Saint-Amand-les-Eaux