L'ANCIENNE ABBAYE DE SAINT-AMAND-LES-EAUX (NORD)
LES BÂTIMENTS CONVENTUELS DE L'ABBAYE BAROQUE

Les bâtiments du monastère baroque se composaient d'un vaste quadrilatère formant l'enceinte des cloîtres. Ils comportaient :
- un jeu de paume pour le délassement des religieux (23) ;
- les grands communs renfermant la boulangerie (20), la brasserie (21) et le fruitier ;
- le logement des domestiques (18) ;
- les quartiers des hôtes (17) ;
- dans la partie faisant face à la place de l'abbaye, les remises au bois (16), les greniers aux grains, l'économat et le petit comptoir (14).

PLAN DE L'ABBAYE VERS 1750  (D'APRÈS LE PLAN DE LOUIS LEGROS DE MESSIDOR AN IV-1796 - ET LES CADASTRES DE 1821 ET 1886) (RECONSTITUTION DE L. GODILLON, 1943).

1 - Massif occidental.

2 - Nef et transept.

3 - Échevinage.

4 - Tour des agaches.

5 - Tour du pigeonnier.

6 - Tour de Sainte-Aldegonde.

7 - Tour de péage.

8 - Quartier abbatial.

9 - Secrétairerie.

10 - Cloître et dortoir (étage).

11 - Chapitre et dortoir (étage).

12 - Cuisine, réfectoire et bibliothèque (étage).

13 - Infirmerie et quartier du prieur (étage).

14 - Petit comptoir.

15 - Galerie.

16 - Remise à bois.

17 - Quartier des Hôtes.

18 - Quartier des domestiques.

19 - Ecuries.

20 - Boulangerie.

21 - Brasserie.

22 - Remises.

23 - Jeu de paume.

24 - Oratoire de Saint Pierre.

25 - Oratoire de Saint André.

26 - Fontaine monumentale.

27 - Jardin Saint Cyr.

28 - Jardin à fruits.

29 - La vignette.

30 - Place de l'abbaye.

31 - Cour féodale.

32 - Les Quat' Diales.

 

La face sud de ce quadrilatère était presqu'entièrement occupée par l'église (2), dont le porche, s'ouvrant à l'ouest, était surmonté d'une tour encadrée de deux tourelles (1).

Les trois autres angles étaient flanqués de tours carrées et massives dont les toits dominaient les cloîtres :
- la tour du pigeonnier, au nord-est (5) ;
- la tour des Agaches au nord (4) ;
- et la tour de Sainte-Aldegonde au sud-est (6).

La porte principale, munie de herse et pont-levis, était du côté de la place de l'abbaye (30), donnant accès dans un double pavillon octogone jouant le rôle d'échevinage (3).

Une fois la seconde porte franchie, on pénétrait dans la cour d'honneur, où était réservé un petit oratoire à Saint-André (25) et au milieu de laquelle se dressait une fontaine monumentale en marbre avec un bassin (26).

On se trouvait alors en face d'un quadrilatère qui renfermait le quartier abbatial (8) avec la bibliothèque, le réfectoire et les chambres des religieux (12). Il était contigu, par son angle sud-ouest, à l'église Saint-Étienne, tandis que deux ailes, qui le mettaient en communication avec les grands communs (20 et 21) et le quartier des domestiques (18), servaient de logement au prieur (13) et de chambre capitulaire pour les réunions générales de la communauté. Au centre du quadrilatère se trouvait l'oratoire de Saint Pierre (24).

La Scarpe baignait le pied des bâtiments à l'est ; elle alimentait de grands étangs qui faisaient le tour de l'abbaye et servaient de défense à ses dépendances, le jardin réservé, le jardin à fruits (28), la vignette (29), la grande vigne et le grand clos.

 
© CERAV
Mis en ligne le 12 juillet 2012 - Complété le 2 octobre 2012
 

Vue de l'abbaye de Saint-Amand, en 1602, contenue dans l'album de Croÿ

Les bâtiments conventuels de l'abbaye baroque          Prospectus interior ecclesiae monasterii elnonensis

Vue du siège de Saint-Amand, en 1579, contenue dans l'Atlas Lepoivre          Vue du côté ouest de l'abbaye par Jean-François Neits

Veue de l'abbaie de St Amant en Flandre, désiné du coste de l'entrée            Veue de l'abbaie de St Amand en Flandre, désiné par le derière du coeur

Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 1re partie           Relevés dressés en 1725 par l'ingénieur-géographe Masse Père, 2e partie

 

Images de Saint-Amand-les-Eaux