ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

ARCHIVES D'ARCHITECTURE VERNACULAIRE

TRACES VISIBLES EN PIGNON DU PASSAGE DU CHAUME À LA TUILE PLATE

Evidence left in gables by substituting flat tiles for thatch

Christian Lassure

Publiée par Claude Bouvard, dans « Synthèse d'une maison briarde et analyse des matériaux » en annexe au livre de Michel Vincent, Maisons de Brie et Île-de-France (1981), cette élévation du pignon d'une maison située au lieu-dit Le Fahy à Pommeuse (Seine-et-Marne) porte les traces de la substitution de la tuile plate au chaume comme matériau de couverture et des modifications que cette substitution a entraînées. La ferme à poinçon long du pan de bois étant trop pentue, il a fallu surhausser les gouttereaux à partir du niveau de l'entrait B et installer une paire d'arbalétriers-chevrons en les assemblant en haut sur le poinçon, en les posant en bas sur les surcroîts en maçonnerie et en les raidissant au moyen de potelets obliques fixés sous les deux pannes intermédiaires

© Claude Bouvard.

Dans cette carte postale de la rue Corberue à Villeneuve-le-Roy dans l'Oise (1) telle qu'elle était il y a 115 ans, le pignon de la maison villageoise à gauche n'est pas sans rappeler celui de la maison de Pommeuse dans le Val-de-Marne : même ferme fossile à poinçon long et arbalétriers sur entrait, avec contrefiches horizontales, mêmes potelets de colombage (cinq de chaque côté du poinçon long sous les contrefiches, deux au-dessus), même surhausssement en dur des gouttereaux, même installation d'un arbalétrier-chevron raidi par deux potelets obliques du côté rue (et peut-être aussi du côté cour, non visible).

Carte postale en noir et blanc de la 1re décennie du XXe siècle. Dos divisé.
Légende (au recto) : 11 - LA VILLENEUV LE ROY Rue Corberue.
Éditeur : Col. Deschamps.

On note toutefois l'interpolation d'un blochet reportant la charge de l'arbalétrier-chevron sur l'arbalétrier de la ferme à poinçon. De même, on remarque que la nouvelle faîtière est très légèrement décalée vers la droite et semble soutenue par un potelet vertical reposant sur l'arbalétrier de la ferme à poinçon (2).

Agrandissement de détail.

NOTE

(1) Aujourd'hui rue de l'Église à Villeneuve-les-Sablons. Avant la Révolution, le village s'appelait Villeneuve-le-Roi, remplacé par Villeneuve-les-Sablons  pendant la période révolutionnaire, puis à nouveau Villeneuve-le-Roi jusqu'en 1930.

©  CERAV
Le 18 mars 2015 / March 18th, 2015

Références à citer / To be referenced as:

Christian Lassure
Traces visibles en pignon du passage du chaume à la tuile plate (Evidence left in gables by substituting flat tiles for thatch)
http://www.pierreseche.com/archeo_pommeuse_surhaussement.htm
18 mars 2015

page d'accueil           sommaire d'architecture vernaculaire