ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

ARCHIVES D'ARCHITECTURE VERNACULAIRE

MAISON À NEF ET BAS-CÔTÉS OBSERVÉE EN 1982 ENTRE SAINT-SYMPHORIEN ET SORE

DANS LE DÉPARTEMENT DES LANDES

Aisled house found in 1982 between Saint-Symphorien and Sore in the Landes département

Christian Lassure

Nous sommes tombé sur cette maison le samedi 7 août 1982, en fin de journée, alors que nous roulions sur ce qui était à l'époque la D. 8 (et aujourd'hui la D. 220), entre Saint-Symphorien et Sore. L'énorme bâtisse se dressait, à l'abandon et ouverte à tous les vents, sur le côté de la route. Ayant tout l'air d'une maison à nef et bas-côtés, elle nous parut mériter une inspection rapide, un croquis de son plan et quelques photos avant de reprendre la route. Hélas, la pile de notre flash rendit l'âme si bien qu'il n'existe qu'une seule vue de l'intérieur.

Le gouttereau du bas-côté de gauche et le pignon-façade. On note un déchaussement généralisé de la base des murs. © Christian Lassure.

Le plan tripartite de la maison à nef et bas-côtés transparaissait dès le pignon-façade. L'auvent central correspondait à la partie grange, le bas-côté de gauche (pour l'observateur regardant la façade) à la partie habitation (reconnaissable à son entrée et à sa souche de cheminée sur le versant de toiture) et le bas-côté de droite à la partie étable avec sa large entrée.

Le pignon-façade et le gouttereau côté habitation. On aperçoit, sur son soubassement,  le premier des trois poteaux du bas-côté de droite. © Christian Lassure.

La nef recélait une surprise : seul le bas-côté de droite (en entrant) était délimité par des poteaux, le bas-côté de gauche étant fermé par un mur entièrement maçonné montant du sol jusqu'à la toiture. Les trois poteaux de fond du bas-côté de droite étaient toutefois posés sur un soubassement en pierre.

Les gouttereaux et les pignons de l'édifice étaient entièrement maçonnés et porteurs, hormis la vaste échancrure faisant toute la hauteur du pignon au niveau de la nef. Là, sous le faîte, une petite ferme à poinçon court et arbalétriers sur entrait venait soutenir la panne faitière. On peut penser que la partie haute était fermée par une cloison de planches ou de treillis tandis que deux vantaux occupaient la partie basse (ce que donnent à penser les traces d'arrachement de gonds visibles de chaque côté).

L'entrée du bas-côté d'habitation et la fenêtre de l'étage au-dessus. La parfaite rectilinéarité et les amples dimensions des baies postulent la fin du XIXe siècle. © Christian Lassure.

Le bâtiment était vraiemblablement une ancienne métairie à nef et bas-côtés, construite au XIXe siècle (d'après la rectilinéarité des encadrements de baies en pierres taillées) et en une seul phase (d'après l'homogénéité du bâti). Trente-cinq ans plus tard, nous ignorons ce qu'il est advenu de cet édifice arrivé alors au terme de son utilité en tant qu'outil de production agricole : résidence secondaire, gîte rural, démolition ? Une chose est sûre : l'occasion est perdue d'une inspection systématique et d'un relevé détaillé du bâtiment.

Le premier et le deuxième poteaux de fond du bas-côté de droite. On discerne en haut du deuxième poteau le bout de l'entrait de la fermette centrale et la panne de versant intermédiaire. La demi-ferme de bas-côté repose sur le mur gouttereau et s'assemble à tenon passant et chevillé dans le poteau de fond. L'arbalétrier correspondant est soutenu par une jambette. On aperçoit, à travers le chevronnage et le solivage les tuiles canal de la couverture. © Christian Lassure.


SÉRIE : ARCHIVES D'ARCHITECTURE VERNACULAIRE

Ruines d'un moulin à calotte tournante dans le canton de Mauvezin (Gers)
Ruines d'un moulin à calotte tournante à Montbrun-Lauragais (Haute-Garonne)
Métairie à nef et bas-côtés entre Fleurance et Saint-Clar (Gers)
Inscription de 1628 représentant un moulin à vent, à Vayrac (Lot)
Le four à chaux des Crozes à Vinezac (Ardèche)
Une ancienne grange-étable à charpentes à courbes sur la commune du Roc (Lot)
Ferme de comble à surcroît à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Ferme à poinçon long et arbalétriers sur entrait à Meaux (Seine-et-Marne)
Fermes à poinçon long et arbalétriers sur entrait avec contrefiches horizontales à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise)
Traces visibles en pignon du passage du chaume à la tuile plate
Maison à nef et bas-côtés observée en 1982 entre Saint-Symphorien et Sore dans le département des Landes


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

©  CERAV
Le 27 juin 2017

Références à citer / To be referenced as :

Christian Lassure
Maison à nef et bas-côtés observée en 1982 entre Saint-Symphorien et Sore dans le département des Landes (Aisled house found in 1982 between Saint-Symphorien and Sore in the Landes département)
 http://www.pierreseche.com/maison_nef_et_bas-cotes_saint-symphorien.htm
27 juin 2017

page d'accueil           sommaire d'architecture vernaculaire