NOUVELLES DU MONDE
DE L'ARCHITECTURE DE PIERRE SÈCHE
année 2010 (2e trimestre)

NEWS FROM
THE DRY STONE ARCHITECTURE SCENE
Year 2010 (Term 2)

1 - Subvention pour la restauration de casite sur le territoire de la municipalité de Dignano/Vodnjan en Istrie (Croatie)

M. Sergio Gnesda, membre de longue date du CERAV et découvreur des tazotas du Maroc, a bien voulu nous tenir au courant des récents développements concernant les cabanes en pierre sèche de sa commune natale.

La ville de Dignano d’Istria / Vodnjan se trouve en Istrie (Croatie) dans la partie à haute densité de casite ou kazuni (cabanes en pierre sèche) et de masiere (ou muricce) (murets en pierre sèche).

Les casite d’Istrie sont de typologie variée mais principalement circulaires avec voûte en encorbellement et pierre de faîtage souvent en forme de « patate », appelée pimpignol. Les oliviers, la terre rouge, les casite ou kazuni et les masiere caractérisent le territoire de l’Istrie. Depuis l’époque romaine toute l’histoire du territoire a été influencée par l’ancienne subdivision romaine ou « centuriation ». Presque toutes les masiere qui séparent les propriétés et bordent les routes, calquent encore de nos jours ces tracés anciens.

Aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de trouver des maçons capables de construire ou de restaurer des casite et masiere, lesquels se dégradent et tombent en ruine. Ci-dessous la photo, prise en 2009, d’une casita dans les environs de la petite basilique de Santa Fosca. La cabane se dégrade d’année en année. Pour inciter la population à la préservation et à la sauvegarde du patrimoine culturel du territoire, la Mairie de Dignano d’Istria / Vodnjan a lancé en 2008 l’opération Moj kažun – La mia casita.

L’objectif de cette opération est de
1/ Sensibiliser la population par des conférences sur la sauvegarde du patrimoine culturel.
2/ Réaliser des stages et des cours de formation sur la restauration des casite et masiere tout au long du premier parcours cyclable (5 casite). Une brochure illustrant les étapes du stage à été éditée à cette occasion.
3/ Accorder des subventions aux personnes physiques et morales qui manifestent de l'intérêt pour la restauration des casite et des masiere.  Pour l’année 2010 la Mairie à voté une subvention de 3 000 kune (1€ = 7 kune) par casita.

Ci-dessous un extrait de la brochure publiée par la municipalité :

Pour plus d'infos :
- Mairie de Dignano d’Istria/Vodnjan +385(0)52535953 ou info[at]vodnjan.hr

2 - Ouvrage reçu : Marc Grodwohl, Habiter le Sundgau, 1600-1636. La maison rurale en pans de bois. Techniques, culture et société

Marc Grodwohl, co-rédacteur-en-chef de notre revue en ligne « L'architecture vernaculaire », ancien directeur de l'Ecomusée d'Alsace, vient de publier, dans le cadre de la Société d'histoire du Sundgau, un nouveau livre sur les maisons à pans de bois de ce territoire du Bas-Rhin. En attendant d'en faire un compte rendu complet, nous reproduisons ci-après le texte de présentation mis par l'éditeur en page 3 de couverture.

Quarante ans après la naissance, dans le Sundgau, du mouvement des « Maisons paysannes d'Alsace » qu'il anima, Marc Grodwohl questionne à nouveau l'architecture rurale de la région la plus méridionale de l'Alsace. Les maisons des XIVe et XVe siècles, décrites à partir des témoignages écrits, introduisent la période étudiée 1500-1636. Elle débute avec la plus ancienne maison connue, datée de 1500, et se clôt vers la fin de la Guerre de Trente ans.

Au cours de cettte période, le paysage se peuple de constructions différenciées. Les unes magnifient une architecture puissante et dépouillée, prolongeant à dessin celle des temps plus anciens. Les autres se parent d'une richesse d'ornements et adaptent leur plan à de nouvelles conditions de vie. L'art et la manière, tant « traditionnels » que nouveaux sont mis en conformité avec les théories de la Renaissance, puis donnent lieu à des croisements inventifs s'écartant du modèle savant.

Les maisons dans le Sundgau, loin de refléter une société immobile faiblement perméable aux mouvement des idées et de la mode, montrent une forte concurrence entre les individus : la maison construit leur être, en eux-mêmes et au sein de la société villageoise. Plus sûrement encore, elle reflète la place singulière qu'ils se donnent, sur la terre et sous le ciel.

Présentation du livre sur le site personnel de Marc Grodwohl : cliquer ici

Pour commander l'ouvrage :
Société d'histoire du Sundgau, 16, rue des Alpes - 68130 ALTKIRCH

3 - Opération La mia casita / Moj cažun à Dignano d’Istria /Vodnjan, en Istrie (en Croatie) : programme pour l'année 2010 (7 - 29 mai)

M. Sergio Gnesda nous a fort aimablement communiqué le programme pour l'année 2010 de l'opération La mia casita/Moj cažun organisée par la ville de Dignano d’Istria /Vodnjan, en Istrie, en Croatie (voir supra).

Cérémonie d’ouverture officielle le vendredi 7 mai à 11 h au SANTOLINA point-info.

1. Stages et leçons de formation sur la restauration des casite (cabanes en pierre-sèche) et masiere (murets) le long du premier parcours cyclable

La réhabilitation et restauration des casite et masiere débutera le 7 mai.

Les chantiers de restauration des casite et masiere auront lieu chaque vendredi et samedi (de 8 h à 20 h) du 7 au 29 mai. Les cours ont lieu sur le site (point Info - casita # 1) tous les samedis à 18 heures.

Les ateliers et les conférences sont gratuits et il n’est pas nécessaire de s’inscrire à l'avance. Tous les intéressés peuvent participer librement sans suivre le programme de la journée (des gants de travail seront disponibles pour les participants actifs).

À la fin de la manifestation, tous les participants recevront un T-shirt souvenir ainsi que le « certificat de participation ». La cérémonie aura lieu le 29 mai à 18 heures à l’info point.

2. Avec le train autour des casite

La réservation est obligatoire uniquement pour les groupes (maximum 40 personnes) pour le voyage de vendredi matin. Pour tous les autres, la réservation n’est pas nécessaire. Le voyage en train est gratuit.

Départ: Santolina (point Info - casita # 1). Durée du trajet: environ 1 h - 1 h 30.

Vendredi matin, après la réservation (groupes organisés jusqu'à 40 personnes : Tél. 052 535 953 ou info[at]vodnjan.hr) et à 17 heures.

Samedi : 10 h 00 - 16 h 00 - 18 h 30.

3. Tour en vélo. Organisé par la Comunità turistica della Città di Dignano

Samedi 29 mai à 10 h 00.

• Départ : Piazza del Popolo - Dignano.

• Durée : environ 2 heures.

Ce sera l'occasion de visiter toutes les casite entretenues dans les dernières années dans le contexte de l’action « Moj kažun - La mia casita ».

Pour plus de renseignements : info[at]vodnjan.hr

4 - Photos de l'opération La mia casita / Moj cažun 2010

Le cours de construction : les pierres disposées en vrac autour des premières assises ne permettront de monter guère plus qu'une assise. © Sergio Gnesda

 

Casita de plan circulaire, avec, de chaque côté de l'entrée, des apports de pierre parementés. © Sergio Gnesda

 

Casita de plan rectangualire à l'entrée d'une parcelle : les arrachements au niveau de la rive de la toiture, témoignent du passage d'amateurs de belles pierres. © Sergio Gnesda

 

Mur présentant deux petites niches © Sergio Gnesda

 

L'emblème de l'opération La mia casita/Moj cažun. © Sergio Gnesda

5 - Ouvrage reçu : Piedras con raíces, No 28, hiver 2010 (*)

Au sommaire de ce numéro hivernal de « Pierres enracinées » :

Carlos Junquera Rubio
Inventario del patrimonio ethnográfico en el medio rural extremeño (Inventaire du patrimoine ethnographique en milieu rural estrémadurien)

Antxon Aguirre Sorondo
Metodología utilizada en las investigaciones etnológicas (Méthodologie utilisée dans les enquêtes ethnologiques)

José Maldonado Escribano
Conocer y ensenar para conservar. Un análisis didáctico del patrimonio vernáculo diseminado en Montijo (Bajoz) (Connaître et enseigner pour conserver. Analyse didactique du patrimoine vernaculaire dispersé dans le Montijo (Badajoz))

Julio Galindo Mena et María Dolores Muñoz Castro
Chimeneas tradicionales en Llerena (Cheminées traditionnelles dans le Llerena)

Borut Juvanec
Bien sacro en Cerdeña  (Le puits sacré de Sant'Anastasia en Sardaigne (Italie))

Ada Acovitsioti-Hameau
Construcciones agropastoriles en piedra seca en las islas cicladas (Grecia) : practicas y redes (Constructions agropastorales en pierres sèches des Cyclades : pratiques et réseaux)

(*) Piedras con raíces, la revista de nuestra arquitectura vernácula, éditée par Asociación por la Arquitectura Rural Tradicional de Estrémadura (ARTE), Apartado de Correos 837, 10080 - CACERES (20 euros l'an). Courriel : piedrasconraices[at]yahoo.es
Abonnement annuel : 20 euros - Le numéro : 5 euros

6 - L'association pour la sauvegarde du patrimoine en pierre sèche du Var se met en sommeil

Eric Kalmar, le président de l'ASPPSV, informe le CERAV que son association a décidé, lors de sa dernière assemblée générale, de se mettre en sommeil en raison du non renouvellement de 70% des cotisations en 2009. Les assemblées générales seront discontinuées et la publication du bulletin arrêtée.

Eric Kalmar continuera toutefois à assurer un certain nombre de tâches (réponses par téléphone ou par courrier aux demandes de renseignements, visites guidées et restaurations moyennant participation des demandeurs aux frais, prêt de l'exposition itinérante).

Son livre Raconte-moi la pierre sèche varoise a été commandé à 132 exemplaires.

Pour contacter Eric Kalmar :
- téléphoniquement : 04 94 47 52 30 (répondeur)
- par courrier : 8, rue Victor Maria - 83460 LES ARCS

Pour mémoire, article d'Eric Kalmar dans pierreseche.com : Construction d'une cabane en pierre sèche aux Arcs (Var)

7 - Disparition d'Emile Salgues, bâtisseur de puits et de murs en pierre sèche dans L'Hérault

Information reprise du site pierreseche.net :

Ce 18 juin, Emile Salgues nous a quitté a l'âge de 92 ans. En 1996, il avait eu les honneurs de la première de couverture du tome XX de la revue L'architecture vernaculaire (carte postale publiée dans ce tome).

Bâtisseur de puits et de murs en pierre sèche, il avait participé en 1992 à des prises de vues pour un film sur la construction de puits à Villeveyrac (ainsi qu'à des articles sur le même thème publiés par le CERAV ).

Si aujourd'hui l'art de la maçonnerie à pierre sèche revit, on le doit en grande partie à l'exemple donné par des techniciens et passionnés comme Émile Salgues.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

Le 21 juin 2010 / June 21st, 2010

page d'accueil           sommaire nouvelles           nouvelles 2009 (1)          nouvelles 2009 (2)          nouvelles 2010 (1)