NOUVELLES DU MONDE
DE L'ARCHITECTURE DE PIERRE SÈCHE
année 2013 (1er semestre)

NEWS FROM
THE DRY STONE ARCHITECTURE SCENE
Year 2013 (Semester 1)

1 - Annonce de parution : Murs de pierres, murs de vignes

2 - Ouvrage reçu : Jean Laffitte, Les constructions en pierre sèche du Baou de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes)

3 - La cabane des Portails à Aix-en-Provence est à l'agonie

4 - Journées d'étude sur la pierre sèche à Tourrettes-sur-Loup (Alpes-Maritimes) les 12 et 13 octobre 2013

5 - Mise en chantier d'un volume d'hommage offert à Michel Rouvière

6 - Ouvrage reçu : STONECHAT, No 27 de la revue de la branche des Galles du Nord de l'association Dry Stone Walling

7 - Volume d'hommage offert à Michel Rouvière : bibliographie provisoire de l'auteur

8 - Ouvrage reçu : Borut Juvanec, Arhitektura slovenije 5 - kraški svet / Architecture of Slovenia 5 - the Karst

9 - Sommaire provisoire du volume d'hommage offert à Michel Rouvière

10 - Nouvelles de Haute-Loire : enquête publique en vue du classement du vallon de Crousas au titre des sites protégés

11 - L'atelier architectural d'été The Malta Drywall Story 2013 du 12 au 26 juillet sur l'île de Gozo (Malte)

12 - 7e édition de La mia casita / Moj kažun (10/05/2013) à Vodnjan / Dignano d'Istria (Croatie)
 (texte et photos de Sergio Gnesda)

13 - Il reste des places sur les chantiers de jeunes bénévoles d'Alpes de Lumière en juin à Blieux (04) et Buoux (84)

14 - Ouvrages reçus de Michel Rouvière

15 - Ouvrage reçu : Pedra seca, Revista d'informació i divulgació de la pedra en sec, Núm. 26, abril 2013.

16 - Ouvrage reçu : STONECHAT, No 28 de la revue de la branche des Galles du Nord de l'association Dry Stone Walling

1 - Annonce de parution : Murs de pierres, murs de vignes

M. Philippe Margot, journaliste vitivinicole (*), nous signale la publication par le Musée valaisan de la vigne et du vin, du livre Murs de pierres, murs de vignes.

Cet ouvrage dévoile les résultats d'une « étude scientifique » des murs en pierre sèche des tablards (terrasses) du vignoble du Valais (canton du sud de la Suisse) menée entre 2009 et 2012 par une « équipe pluridisciplinaire » et présentée le 16 novembre 2012 dans le cadre d'un colloque sur le sujet et sous ce même titre. Sont décrits leur fonction, leur histoire, la provenance de leur matière première, leur technique de construction, leur valeur biologique et leurs bâtisseurs.

Faute d'avoir reçu un service de presse, nous ne sommes pas en mesure d'en dire plus.

Pour commander la publication Murs de pierres, murs de vignes : http://www.museevalaisanduvin.ch/histoire_vigne_vin_valais_publications_murs.html
- Prix : CHF 35 + port

(*) Philippe Margot,
Quai de la Veveyse 6
1800 VEVEY (Suisse)
Tél. + Fax + 41 (0)21 921 65 55
Sur les publications électroniques de M. Margot, cliquer ici.

2 - Ouvrage reçu : Jean Laffitte, Les constructions en pierre sèche du Baou de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes)

En juillet 2012, Jean Laffitte a publié à compte d'auteur un livret d'une cinquantaine de pages, richement illustré, relatif à une commune qu'il connaît bien (Saint-Jeannet dans les Alpes-Maritimes) et sur laquelle il a déjà publié, en collaboration avec Daniel Thiery, divers articles dans  le Bulletin du groupe de recherches historiques en Provence de 2000 à 2004.

En fait, ce sont plus que les constructions en pierre sèche qu'étudie l'auteur dans une partie de la commune, ce sont les vestiges de l'ancienne exploitation agricole de ce qu'on appelait localement « la Montagne » au XIXe siècle : les aires et les chemins caladés, les clapiers et les garennes, les enclos et banquettes à ruches, les aires de battage et celles de foulage, les cargadous (chargeoirs), les puits et les citernes, les inscriptions gravées ou écrites à la mine de plomb, les restanques, en plus des cabanons (édifices couverts de tuiles), des cabanes d'agriculteurs (à voûte en pierre), des bergeries (à couverture de tuiles).

Des cartes de répartition pour chaque type de vestiges étudié viennent compléter le texte et les illustrations en couleurs.

Pour se procurer l'ouvrage, en vente au prix de 25 euros franco, prendre contact avec Jean Laffitte, 47A, rue de Roquebillère - 06300 NICE ; courriel : j.laffitte[at]orange.fr

3 - La cabane des Portails à Aix-en-Provence est à l'agonie

Roger Chénard nous signale que la cabane du lieu-dit les Portails à Aix-en-Provence, déjà mise à mal en 2008, vient de subir, cet hiver, dans sa partie cylindrique, un nouvel éboulement qui risque d'entraîner la descente d 'une partie de la toiture en lauses si rien n'est fait.

La cabane en février 2013. © Roger Chénard.

 

Ancien éboulement de la face nord : on aperçoit la queue des pierres du parement intérieur. © Roger Chénard.

 

Nouvel éboulement, sur la face ouest, ayant entraîné la descente des pierres de rive de la toiture. © Roger Chénard.

 

Idem : on remarque le pendage vers l'intérieur de la construction, des pierres formant le revêtement extérieur. © Roger Chénard.

 

La cabane vue de face : l'éboulement du côté ouest fait que la couverture de lauses est désormais en surplomb a-dessus du vide. © Roger Chénard.

Notre correspondant a réalisé sur l'édifice quatre fiches que l'on peut télécharger depuis ici : page 1 - page 2 - page 3 - page 4.

N'y a-t-il aucune bonne volonté à Aix-en-Provence pour sauver cette cabane vieille de deux siècles ?

4 - Journées d'étude sur la pierre sèche à Tourrettes-sur-Loup (Alpes-Maritimes) les 12 et 13 octobre 2013

Jean Laffitte nous informe de l'organisation de journées d'étude en octobre prochain dans les Alpes-Maritimes. Le thème en est : « L'homme au cœur du paysage rural en pierre sèche ». On trouvera ci-dessous l'exposé détaillé du thème de ces journées ainsi que les modalités de participation et le détail des premières communications annoncées.

Thème

Les constructions en pierre sèche, et plus particulièrement les cabanes, ont fait l'objet de nombreux ouvrages et colloques, notamment à travers l'étude de leur architecture. Si la présence de l'homme au sein du paysage rural est indéniable sur la foi des différentes constructions qu'on y rencontre - terrasses, cabanes, clapiers, bergeries -, plus rares sont les traces écrites gravées sur la pierre d'une restanque, sur le linteau d'une cabane, sur les pierres à l'intérieur d'une bergerie, traces où cette présence humaine devient alors plus palpable. Ces constructions ne sont alors plus anonymes, elles appartiennent à des hommes qui les ont construites et utilisées.

Ces traces écrites nous invitent à parcourir d'autres écrits comme les archives, les cadastres, les actes notariés, pour retrouver l'homme derrière la construction et le replacer dans son contexte historique.

Aujourd'hui, le paysage rural en pierre sèche est en bien mauvais état.. De nombreuses initiatives personnelles ou associatives ont vu le jour pour sauver de l'oubli ces fragiles constructions.

C'est donc par une approche différente de celle de l'étude de la construction, que nous allons retrouver la trace de l'homme dans le paysage rural en pierre sèche à travers l'étude des écrits et des graffitis, de la tradition orale mais aussi par le compte rendu d'initiatives de sauvegarde particulières.

Modalités de participation

Les intervenants sont invités à faire une communication d'une vingtaine de minutes environ, à partir d'un support DVD, d'une clef USB ou autre, sur le thème de la présence de l'homme au sein du paysage rural en pierre sèche : écrits et graffitis trouvés dans les bergeries ou cabanes; étude des millésimes associés aux initiales sur les linteaux ou autres; consultation des cadastres ou actes notariés pour retrouver le nom du propriétaire d'une parcelle; tradition orale :cabanes occupées par les pestiférés, les maquisards, etc..; travail de restauration avec des associations ou des particuliers mettant en avant le rôle des personnes intervenantes.

Date limite des inscriptions : 1er mai 2013

Date limite d'envoi des communications : 31 septembre 2013

Réponse souhaitée avant le 31 juillet 2013

Ce colloque est organisé sous l'égide de la Fédération de la pierre sèche en collaboration avec l'association « Les amis de Tourrettes »

La journée du samedi 12 octobre sera réservée aux différentes communications et la journée du dimanche 13 octobre à la visite d'un site de cabanes en pierre sèche sur la commune de Cipières.

Pour tout renseignement : Jean Laffitte
47A, Rue de Roquebillière
06300 NICE
Téléphone : 04 93 55 43 60
Portable : 06 40 51 31 66
Courriel :j.laffitte[at]orange.fr

 

Communications prévues

1 - Alpes-de-Haute Provence : Hubert Blond
     Les écrits du berger Albert dans les bergeries et cabanes de la montagne de Lure

2 - Alpes-Maritimes : Jean Laffitte
     Graffitis dans les cabanes de Ferrassières en Drôme provençale

3 - Var : Michel James :
     Murs et cabanes de câpriers à Cabasse dans le Var

4 - Lot : Daniel Pasquier :
      La cabane de Nouel

5 - Hérault : Claude Froidevaux :
      Pierre sèche et handicap

6 - Vaucluse : Danièle Larcena (association « Pierre sèche en Vaucluse »)
     Pierre Viala, restaurateur du hameau des Savournins à Gordes

7 - Var : Raoul Decugis (association « Les chemins du patrimoine »)
     La famille Long, murailleurs de père en fils à Ollioules

Autres activités

Exposition : Les constructions en pierre sèche des Alpes-Maritimes

Film  : Paroles de pierres

Vente d'ouvrages divers sur le thème du patrimoine rural

5 - Mise en chantier d'un volume d'hommage offert à Michel Rouvière

Le CERAV se propose d'offrir un volume d'hommage à son co-fondateur et vice-président Michel Rouvière, dont les recherches, conduites ces trois dernières décennies, ont mis en lumière le rôle des paysans ardéchois du XIXe siècle dans la création des terrasses de culture et ont fait ressortir leur savoir-faire dans le domaine de la construction à pierre sèche.

Maillage de murs bas enserrant des oliviers.  Photo de Michel Rouvière (2007).

Pour ce volume, qui sera publié sur papier et en tant que tome de la revue L'Architecture vernaculaire, notre association est à la recherche d'articles portant soit sur Michel Rouvière (biographie, souvenir) et son œuvre ethnologique et artistique (dessins, sculptures), soit sur un des thèmes qui lui sont chers, entre autres :
- la conquête des marges du terroir au XIXe siècle (défrichement, dérochement, épierrement), l'évolution du paysage agricole,
- les pierres plantées à usage agricole, les murs autour des oliviers, les jardins suspendus, les vestiges lithiques d'origine agricole,
- les pontets (ponts en mégalithes sur gué), les digues en pierre sèche, les aménagements hydrauliques en pierre sèche, les petites constructions à système de récupération de l'eau, les moulins à eau,
- le mas, le cellier, la cave à l'écart de la maison, la grangette (mazet), la cabane en pierre sèche, les dolmenst réutilisés, les abris de carriers,
- les cheminées sarrasines, les pierres saillantes de la maison,
- les croix de pierre sculptées, le four à chaux, le balancier de puits, les puits,
- l'art populaire (fer forgé, encadrements de baies, tuiles gravées),
- le mur de soutènement de terrasse de culture (construction, restauration, matériau, dégradation),
- la cabane en pierre sèche (construction expérimentale, restauration, dégradation),
- la maçonnerie à pierre sèche.

Plusieurs membres du CERAV ont déjà donné leur accord pour participer à ce volume :
- Christiane Chabert,
- Gilles Fichou,
- André Fulconis,
- Sergio Gnesda,
- Jean-Pierre Guillet,
- Christian Lassure.

Parution : fin 2013.

Pour toute proposition ou demande de renseignements, envoyer un courriel à cerav[at]pierreseche.com, en précisant « volume d'hommage».

6 - Ouvrage reçu : STONECHAT, numéro 27 de la revue publiée par la branche des Galles du Nord de l'association britannique Dry Stone Walling

Au sommaire de ce numéro de l'hiver 2012-2013 :

- Vince Lee, Baalbeck: An Enigma (« L'énigme de Baalbeck ») : Vince Lee, architecte à la retraite, s'interroge sur ce qu'il appelle la maçonnerie « maxilithique » du site architectural et archéologique de Baalbeck au Liban. Sa théorie est que les énormes blocs sont à rapprocher de celui existant au Mont du Temple à Jérusalem et qu'ils forment les éléments d'un temple antérieur à l'époque romaine édifié par le roi Salomon et dédié à Baal. L'auteur décrit le procédé très simple employé selon lui pour déplacer et mettre en place les blocs.

- Anthony G. Keates, Lime Kilns (« Fours à chaux ») : L'auteur nous livre une étude du développement des chauffours en pierre en Combrie et dans le nord du Yorkshire (Angleterre) depuis le petit four à chaux rural jusqu'au gros four à chaux industriel.

- Patrick McAfee, The Stone Bridge, Part 1 (« Le pont de pierre, 1re partie ») : Première partie d'une série examinant la conception et la construction des ponts en pierre.

- Sean Adcock, Clawdd Cuckoo Land (jeu de mots entre le gallois clawdd, signifiant « mur », et l'expression cloud cuckoo land, « une utopie chimérique, la lune » : Sur la construction de la première levée de terre galloise à deux parements de pierres sous des cieux canadiens et les inquiétudes concernant sa survie après les rigueurs de l'hiver.

- Douglas Brown, From Penrhyn, Wales to Penryn, California (« De Penrhyn au pays de Galles, à Penryn en Californie ») : La vie d'un certain Griffith Griffith, né au pays de Galles en 1823, qui émigra aux États-Unis et fit fortune dans l'extraction du granite (cf. le portrait de la couverture).

- Andrew Loudon, The Chelsea Trullo (« Le trullo de Chelsea ») : Andrew Loudon relate l'édification, au-dessus d'une structure métallique circulaire, d'un couvrement en pierre à la mode des trulli des Pouilles. Les pierres de la voûte comme celles de la couverture ont été posées à l'horizontale, sans pendage vers l'extérieur, en touches de piano en quelque sorte.

- Sean Adcock, Masterclass: Problems and Planning, part 2 : Un nouveau conseil de l'auteur : le non respect de la règle des pierres de grosseur décroissante de la base à l'arase finale peut donner des joints qui se chevauchent mal (Poor grading tends to lead to poor jointing). Suit le traditionnel musée des horreurs (Rogues Gallery) de la maçonnerie sèche.

D'anciens numéros de Stonechat sont téléchargeables depuis la page suivante ou celle-ci.

Pour contacter Sean Adcock : sean[at]stonewaller.freeserve.co.uk

La recension du numéro précédent de Stonechat se trouve ici.

7 - Volume d'hommage offert à Michel Rouvière : bibliographie provisoire de l'auteur

On trouvera ci-dessous le dernier état de la bibliographie, en cours de compilation, de Michel Rouvière. Il peut y avoir quelques erreurs ou incohérences, il peut manquer l'indication des pages pour certains articles, ces imperfections seront corrigées dès que possible. Cette bibliographie couvre près de quatre décennies et comporte quelque 130 éléments.

1975

*Les capitelles de la région de Vinezac (Ardèche), chez l’auteur, Saint-Germain-en-Laye, 1975, 9 p.

1976

*Le site néolithique de Veyras, commune de Lachapelle-sous-Aubenas (Ardèche), in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 10, avril 1976, pp. 13-16, 3 pl. h. t.

1977

*Les capitelles de la région de Vinezac [Ardèche], in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 11, juin 1977, pp. 12-15.

*Archéologie agraire, premières recherches à Vinezac (Ardèche), in Archeologia, No 109, août 1977, pp. 54-57.

*Les capitelles de Vinezac (Ardèche). Leur place dans l’aménagement fonctionnel du terroir, in L’Architecture rurale en pierre sèche, CERAPS, Paris, tome 1, 1977, pp. 45-47, 9 fig. h. t.

* Le four à chaux en pierre sèche des Crozes à Vinezac (Ardèche), in L’Architecture rurale en pierre sèche, CERAPS, Paris, tome 1, 1977, pp. 48-50 et fig. 1 h. t. ; aussi mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/four_a_chaux_vinezac.htm le 6 mai 2006.

1978

*Les constructions rurales à usage temporaire de la commune de Vinezac et des environs (Ardèche) : resserres-à-outils, abris, capitelles et grangettes, in L’Architecture rurale en pierre sèche, CERAPS, Paris, tome 2, 1978, pp. 69-87.

1979

* L'aménagement des terrasses agricoles dans la région de Vinezac (Ardèche), in L'Architecture rurale, CERAR, Paris, tome 3, 1979, pp. 117-149.

1980

*Tuiles à inscription, nom, date ou dessin, de la région de Vinezac (Ardèche), in L’architecture vernaculaire rurale, CERAR, Paris, suppl. No 2, 1980, pp. 192-198.

*Archéologie Agraire - Architecture Rurale, Année du patrimoine, Projet pour Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, et C.E.F.R.A., 1980, 7 p.

1981

*Mesures de sauvegarde pour un patrimoine menacé. Région de Largentière (Ardèche), Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, 1981, 6 p.

*Le site néolithique de l’Espine à Vinezac [Ardèche], in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 15, 1981, pp. 3-9

*Note sur la construction expérimentale d’une cabane en pierre sèche en 1980 à Lablachère (Ardèche), in L’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 5, 1981, pp. 78-79

1982

*Petites constructions à système de récupération des eaux sur la commune de Vinezac et alentour (Ardèche), in L’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 6. 1982, pp. 22-31.

*Les constructions en pierre sèche de l’oppidum de Jastres-nord, commune de Lussas (07), Plaquette pour le stage de Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, 1982, 3 p.

1983

*L’architecture rurale en pierre sèche du bas Vivarais, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 43e année, n. s., No 38, 1983, pp. 3-10.

*Les aménagements agricoles subactuels en pierre sèche sur l’oppidum de Jastres-Nord [à Lussas, Ardèche], in L'évolution des techniques de la construction à sec dans l'habitat en Languedoc du Néolithique à la période contemporaine, Actes des journées d'étude de Viols-le-Fort (Hérault) des 2 et 3 octobre 1982, L’Architecture Vernaculaire, CERAV, Paris, supplément No 3, 1983, pp. 101-108.

1984

*Les aménagements agricoles subactuels en pierre sèche sur l’oppidum de Jastres-Nord (Ardèche) (résumé, in Études drômoises, n. s., 1984, No 3-4, pp. 54-59.

1985

*avec Christian Lassure, L’architecture en pierre sèche des Monts de Lure et d’Albion (Alpes-de-Haute- Provence) (d'après Pierre Martel), in La Lettre du CERAV, Paris, bulletin No 3, mai 1985, pp. 9-18.

1986

*Comme une porte ouverte, les porches décorés du bas Vivarais, in Annuaire de l'Amicale des Ardéchois de Paris, 1986, pp. 56-59.

*L'occupation de l'espace et l'évolution du bâti à Vinezac (Ardèche) dans la 1re moitié du XVIIe siècle, in Architecture ancienne et urbanisme en Ardèche, Actes du colloque de Vinezac organisé par l'association Mémoire d'Ardèche et temps présent, 1985, coll. « Archives du Vivarais », Éditions La Manufacture, Lyon,1986, pp. 43-61.

*Note sur un bol campaniforme trouvé à Vinezac, in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 20, 1986, pp. 7-8.

*L’architecture rurale du Bas-Vivarais : petite édifices, capitelles, puits, clédiéous, etc., Les cahiers de Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, No 1, 1986, ii p. (avant-propos de Roland Comte) + 45 p.

*Aménagements hydrauliques : l’exemple du ruisseau de Boude, à Vinezac [Ardèche], in Mémoire d’Ardèche et temps présent, No 11-12, 1986, 6 p. ?, 2 pl. h. t.

1987

*Les signes symboliques de l’art populaire en bas Vivarais, chapitre 11 de L’Ardèche, milieu naturel, habitat, mobilier et costume, ouvrage collectif sous la direction de Michel Carlat, coll. « Les Ethnologiques », Éditions Curandera, Aubenas, 1987, 636 p., pp. 423-455.

*Avant-propos (avec Jacqueline Mazon) et Notes, in Notice sur Vinezac par A. Mazon, 1987, réédition de l’ouvrage d’Albin Mazon, Éditions de Candide, 1987, 186 p., pp. 3-4 et 169-180.

1988

*avec Christian Lassure, Bibliographie de l’architecture vernaculaire de l’Ardèche (années 1976-1986). Liste provisoire, in Etudes et Recherches d’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, No 8, 1988, pp. 31-33.

*avec Christian Lassure, Genèse et évolution de l’habitat rural isolé en bas Vivarais d’après l’analyse architecturale et l’étude cadastrale : l’exemple du mas de la Sauzède à Vinezac (Ardèche), in Etudes et recherches d’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, No 8, 1988, pp. 1-30.

*Tuiles gravées du bas Vivarais, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 12, 1988, pp. 61-70.

1989

*Ethnopoèmes, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 49e année, n. s., No 45, 1989, pp. 93-100.

*Le terroir de la Quèrié à Vinezac, plaquette-guide pour la sortie Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, 1989, l'auteur, 7 p., 4 pl. h. t.

1990

*Les balanciers de puits : manlèves du Bas-Vivarais, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 50e année, n. s., No 46, 1990, pp. 18-27.

*Les capitelles de Vinezac (Ardèche). Leur place dans l’aménagement fonctionnel du terroir (réédition), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 14, 1990, pp. 3-14.

*Les dolmens de Vinezac, in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 24, 1990, pp. 11-16.

*Deux capitelles inédites du Bas-Vivarais, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 14, 1990, pp. 15-22.

*Le Gras de Balazuc, Vinezac, Lanas (Ardèche), plaquette-guide pour la sortie de Cévennes Terre de Lumière, Aubenas, août 1990, l'auteur, polycopié, 11 p.

1991

*Les cheminées dites sarrasines de la Basse-Ardèche, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 51e année, n. s., No 47, 1991, pp. 41-51. (Compte rendu de Christian Lassure, in L'Architecture vernaculaire, tome 15, 1991, p. 70.)

*Paysages de pierre, paysages de vie, catalogue de l’exposition du même nom organisée par l'association Mémoire d'Ardèche et temps présent et l'Écomusée de Chirols et inaugurée le 8 juin 1991, 20 p.

1992

*Le fer forgé dans l’art populaire de la Basse-Ardèche, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 52e année, n. s., No 48, 1992, pp. 7-17.

*Le dolmen-cabane de Faveyrolles à Labeaume (Ardèche), Réutilisation fonctionnelle d’un dolmen, in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 26, 1992, pp. 22-25.

*Découverte fortuite d’un tesson sur le site néolithique de Prunias à Vinezac, in Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 26, 1992, p. 26.

*Des arbres chargés d’histoire : les Sullys, in Bulletin de MATP, No 35, 1992, pp. 33-35.

*Paysages de pierre, paysages de vie, in Ailhon. Un village et des arbres, plaquette éditée par l’association des Amis d’Ailhon (Ardèche), 1992, 20 p, en part. p. 19

1993 

*Les masets [en Ardèche], in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 53e année, n. s., No 49, 1993, pp. 31-38.

1994

*Témoignages d’art populaire les croix de pierre sculptées et millésimées de la Basse-Ardèche, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 54e année, n. s., No 50, 1994, pp. 17-30.

1995

*Les cheminées monumentales de l’Ardèche, in Patrimoine du pays des Vans, Actes des huitièmes journées des Vans (Ardèche) du 1er au 3 octobre 1993, Revue du Vivarais, tome XCIX. No 1-2, janvier-juin 1995, pp. 201-217.

*Les bocages lithiques de l’Ardèche, in Le point sur la problématique des bocages lithiques, Actes de la journée d’étude du 14 septembre 1994 au Ministère de l’environnement, sous-direction de l’aménagement des paysages, Paris, rapport polycopié, Ministère de l'environnement - Association « Pierre sèche et patrimoine aubaisien », s. d. (1995), pp. 83-96.

*L’organisation ancienne du paysage agricole : la vallée du Doux (Ardèche), in Guide du patrimoine naturel de la région Rhône-Alpes, No 9, 1995, pp. 24-25.

*Des visages dans la pierre. Pierres saillantes et autres décors de la maison ardéchoise, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 55e année, n. s., No 51, 1995, pp. 9-16.

*La digue en pierre sèche de « Sous-Perret » à Joyeuse (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 19, 1995, pp. 7-12.

*Le « pontet » ou pont construit en mégalithes sur un gué à Lablachère (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 19, 1995, pp. 13-15.

*Réutilisation moderne d’un dolmen à Faveyrolles, commune de Labeaume (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 19, 1995, pp. 17-20 (reprise, sous un titre modifié, d'un article paru en 1992 dans le bulletin de la Bulletin de la Société d’études et de recherches archéologiques et historiques de Vagnas (Ardèche), No 26, 1992).

1996

*Note sur la construction expérimentale d’une cabane en pierre sèche en 1980 à Lablachère (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 20, 1996, pp. 14-15. (Reprise de l’article du tome 5 (1981) de L'Architecture vernaculaire, pp. 78-79.)

*L’art populaire ardéchois (décors et symboles), in Envol, Mensuel de la Fédération des œuvres laïques de l'Ardèche, FOL de l'Ardèche, No 464, novembre 1996, p. 14.

* Languedoc (with Roussillon), in Encyclopedia of Vernacular Architecture of the World, edited by Paul Oliver, Cambridge University Press, 1996, vol. 2, Cultures and habitats, section 2.III Europe and Eurasia, pp. 1337-1338.

*Wine cellars and vaults (France), in Encyclopedia of Vernacular Architecture of the World, edited by Paul Oliver, Cambridge University Press, 1996, vol. 1, Theories and principles, section 1.IX.2 Economic, p. 698.

*Dated and ornamented stones: Gallic, in Encyclopedia of Vernacular Architecture of the World, edited by Paul Oliver, Cambridge University Press, 1996, vol. 1, Theories and principles, section 1.VI.2-A Inscriptions, p. 521.

* Silkworm house (Languedoc), in Encyclopedia of Vernacular Architecture of the World, edited by Paul Oliver, Cambridge University Press, 1996, vol. 1, Theories and principles, section 1.IX.2 Economic, pp. 691-692.

*Le B-A BA des baies, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 56e année, n. s., No 52, 1996, pp. 9-20.

*Pierre et végétal sur le terroir de Vinezac [Ardèche], notice, journée du patrimoine du 15-09-1996, 2 p.

*Restaurer et construire en pierre sèche (2e partie d'un « Dossier traditions : les murs »), in « La Belle Lurette », La revue des savoirs de terroirs, No 5, septembre 1996, pp. 8-14.

*Restauration et construction de murs en pierre sèche au Mas de la Faïne à Vinezac (Ardèche), in Construire et restaurer à pierre sèche, L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 20, 1996, pp. 101-106.

*Les paysages de la Beaume-Drobie, guide, 1996, 2 p.

1997

*Un exemple de convergence entre l’Ardèche et le Finistère : La cave à l’écart de la maison, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, p. 48.

*Les constructions rurales à usage temporaire de la commune de Vinezac et des environs (Ardèche) : resserres-à-outils, abris, « capitelles » et grangettes, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, pp. 11-27 (reprise de l’article paru dans L’Architecture vernaculaire, tome 2, 1978, pp. 69-87).

*Les abris de carriers à Ruoms (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, pp. 29-33.

*L’enclos en pierre sèche d’Auguste Arnal sur le Gras des Assions (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, pp. 35-42.

*Les terrasses de Saint-Andéol-de-Fourchades (Ardèche), in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, pp. 43-45.

*Le B-A BA des baies (II), in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 57e année, n. s., No 53, 1997, pp. 13-20.

*avec Christian Lassure et Daniel Thiery, La « cappitelle » de Guilhaume Amalric, laboureur du lieu de Moussac (Uzège), en 1630, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 21, 1997, p. 74-75.

*Terres de pierre : quel avenir pour les terrasses de culture de l’Ardèche ?, in La pedra en sec. Obra, paisatge i patrimoni, IV Congrés Internacional de Construcció de Pedra en Sec, Mallorca, del 28 al 30 de setembre de 1994, Edita Consell Insular de Mallorca. Fodesma, 1997, pp. 541 531

1998

*Le pigeonnier du Mas de la Roche [à Grospierres (Ardèche)], in Grou Peïro, Les nouveaux cahiers du Grospierrois, No 3, 1998, pp. 32-34.

*Les pierres plantées, in « La Belle Lurette », revue des savoirs de terroirs, septembre 1998, pp. 20-21.

*L'architecture vernaculaire [du plateau de Labeaume, Ardèche], in Le Labeaumois, bulletin municipal de Labeaume (Ardèche), No 8, 1988, pp. 23-26. (Compte rendu de Christian Lassure dans L'Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 23, 1999, p. 46.)

*Le B-A BA des baies (III), in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 58e année, n. s., No 54, 1998, pp. 17-24.

*Restaurer et construire en pierre sèche : outillage et manutention, in « La Belle Lurette », revue des savoirs de terroirs, été 1998, pp. 20-21.

*La pierre et l’eau en Ardèche méridionale : l’eau dans les champs, in L'eau au Pays des Vans, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 60, 15 novembre 1998, pp. 34-44.

1999

*Bilan de 25 années d’étude et de sauvegarde de l’architecture en pierre sèche de l’Ardèche méridionale, in L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 23, 1999, pp. 81-82.

*Face aux menaces du temps, un village se protège, in Quand grondait la révolte, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 62, 1999, pp. 8-9.

*Les puits en Ardèche méridionale, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 59e année, n. s., No 55, 1999, pp. 19-25.

*Au pied du mur, in L’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 23, 1999, pp. 94-95.

2000

*Les aménagements lithiques sur un secteur limité à Vinezac (Ardèche) : diversité, densité et fragilité, in Actes des 4es journées d'étude du CERAV / Journées culturelles des Vans des 26-27 septembre 1998, sous la direction de Christian Lassure et Michel Rouvière, L’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 24, 2000, pp. 29-46.

*À propos de faysse et escayre : l'indispensable « remise à plat » terminologique, in Actes des 4es journées d'étude du CERAV / Journées culturelles des Vans des 26-27 septembre 1998, sous la direction de Christian Lassure et Michel Rouvière, L’Architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome. 24, 2000, pp. 111-115. (Mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/faysse_et_escayre.html le 9 février 2002)

*Originalité des aménagements en pierre sèche dans la région de Villeneuve-de-Berg [Ardèche], in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 60e année, n. s., No 56, 2000, pp. 86-90.

*Le domaine et le système hydraulique de Joviac XVI et XVII ème, à Rochemaure (Ardèche), Introduction, in Les cahiers de Joviac, 2000.

*Le chastelas de Grospierres. Architecture d’un village abandonné, in Grou Peïro, Les nouveaux cahiers du Grospierrois, No 4, 2000, pp. 72-75.

*L’impact de l’urbanisme récent sur le patrimoine lithique : l’exemple du site de la Quériè à Vinezac, in Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 67, 2000, pp. 2-7.

*Des surnoms aux sobriquets : « les escaïs-noms », in Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 68, 2000, pp. 64-67.

2001

*avec Alain Fambon, Charité et assistances dans les confréries de pénitents aux XVIIe et XVIIIe siècles à partir de quelques exemples, in Ardèche charitable... Ardèche dolidaire, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 70, 15 avril 2001, pp. 17-20.

*De la ruche au rucher, in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 61e année, n. s. No 57, 2001, pp. 33-43.

2002

*La restauration des murs de soutènement de terrasses, Les cahiers pratiques, Parc national des Cévennes, Florac, 2002, 40 p.

*Les oliviers des serres de Vinezac [I], in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 62e année, n. s., No 58, 2002, pp. 31-44.

*À propos de faysse et escayre : l'indispensable « remise à plat » terminologique (article repris du tome 24, 2000, de L'Architecture vernaculaire), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/faysse_et_escayre.html le 9 février 2002

2003

*Les moulins médiévaux de Vogüé [Ardèche], dans Voguë d’hier et de toujours, Cahier de Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 80, décembre 2003, pp. 26-33.

*Les oliviers des serres de Vinezac (II), in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 63e année, n. s. No 59, 2003, pp. 27-40.

*La pierre de l’œil, hommage à Adrienne Durand-Tullou, in Entre Causses et Cévennes, Hommage à Adrienne Durand-Tullou, Actes du Colloque du mois de mai 2002 au Vigan, Conseil général du Gard, décembre 2003, pp. 121-135.

*Quelques observations récentes sur les terrasses des Boutières, in Pays d’Ardèche, Boutières, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 81 bis, 2003, pp. 24-26.

*La datation des ouvrages en pierre sèche de Louis Roussel à Joyeuse (Ardèche) en relation avec l’évolution architecturale de sa maison, in L’architecture vernaculaire, CERAV, Paris, tome 26-27, 2002-2003, pp. 21-39.

2004

*Un petit propriétaire bâtisseur de terrasses de culture à la fin du XIXe siècle au Gras de Joyeuse en Ardèche : Louis Roussel (texte extrait de M. Hitier, Rapport sur le prix Meynot, 1913 - dessins et photo de M. Rouvière), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/louis_roussel.htm le 20 décembre 2004.

*Un potentiel touristique exceptionnel autour de Largentière (Ardèche) : Les tours d’argent », Tourisme et patrimoine, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 81, février 2004, pp. 38-40.

*Un site protohistorique à Vinezac, in Ardèche Archéologie, No 21, 2004, pp. 18-20.

*L’importance des aménagements en pierre sèche dans l’esthétique des paysages ardéchois, in Paysages d'Ardèche, La terre, la pierre et l'eau, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 82, mai 2004, pp. 51-73. ( Compte rendu de Christian Lassure dans L'Architecture vernaculaire, tome 28-29, 2004-2005, p. 26, et en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/nouvelles_du_monde_2004_3.htm (en français et en anglais).)

*Les oliviers des serres de Vinezac (III), in Revue de la Société des enfants et amis de Villeneuve-de-Berg, 64e année, n. s., No 60, 2004, pp. 23-35.

2005

*Les tours à signaux de l’Ardèche méridionale, in Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 86, 2005, pp. 3-7.

*Les oliviers des Serres de Vinezac (Ardèche, France), in Piedras con raices, ARTE, Cacerès, No 9, 2005, pp. 47-56 (texte en français, traduit en espagnol).

*avec Christian Lassure, Un document sur la conquête agricole des ravins et des versants rocheux dans les Cévennes au début du XIXe siècle, mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/topo_france.htm le 3 décembre 2005

*Réfection d'un mur de soutènement au mas de la Faïne à Vinezac (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/refection_la_faine_2.htm le 7 février 2005.

2006

* Sur quelques systèmes hydrauliques en Ardèche méridionale, in L'eau en Ardèche... ses usages, ses enjeux, ses contraintes, in Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 90, 15 mai 2006, pp. 8-11.

* Les excès séculaires de la rivière Beaume (Ardèche), in L'eau en Ardèche... ses usages, ses enjeux, ses contraintes, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 90, 15 mai 2006, pp. 43-46.

* Les usages domestiques traditionnels de l’eau en Ardèche méridionale . L’exemple de quatre mas à Vinezac entre 1940 et 1950, in L'eau en Ardèche... ses usages, ses enjeux, ses contraintes, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 90, 2006, pp. 31-33.

* L’arc et la voûte dans la région de Grospierres-Beaulieu (Ardèche), Note d’architecture rurale, in Beaulieu, monographie d’une commune, Société de sauvegarde de Grospierres, 2006, pp. 162-170.

* La importancia de las construcciones en piedra seca en la estética de Ardèche (Francia), in Piedras con raíces, ARTE, Cacerès, No 12, hiver 2006, pp. 43-51 (traduction en espagnol de l'article L'importance des constructions en pierre sèche dans l'esthétique de l'Ardèche (France) paru dans Paysages d'Ardèche, La terre, la pierre et l'eau, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No 82, mai 2004, pp. 51-73)

* Des cuves vinaires qui n'en sont pas, dans Bulletin municipal de Vinezac, 2006, pp. 7-8

* Au lieu dit Les Avelas à Banne (Ardèche) : calcaire dur sur calcaire friable, mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/calcaire_dur_sur_friable.htm le 25 août 2006

* Surélévation d'un mur-bahut au lieu dit Le Fez à Vinezac (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/surelevation_la_faine.htm le 15 juillet 2006

2007

* Michel Rouvière, Le « tinal » ou cellier dans la vigne en Ardèche méridionale (architecture, outil et aménagements divers), in Voir et connaître le pays des Vans [Ardèche], Actes des journées culturelles des Vans des 13-14-15 octobre 2006, La Viste, bulletin No 21, juin 2007, pp. 2-8. (Compte rendu par Christian Lassure dans http://www.pierreseche.com/compte_rendu_tinal.htm le 14 septembre 2004.)

* Archéologie Agraire : mythes et réalités, in Ardèche Archéologie, No 24, 2007, pp. 62-65.

* Murs de soutènement en pierre sèche au pied des oliviers au lieu dit Les Sauzèdes à Vinezac (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/au_pied_des_oliviers.htm le 2 août 2007.

* Vestiges lithiques de défrichements du XIXe siècle à Labeaume (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/vestiges_labeaume.htm le 15 décembre 2007.

2008

* La pierre sèche et la domestication de l'eau dans le Granzon [pays des Vans, Ardèche méridionale], in Cahiers de Païolive, No 1, 2008, pp. 211-214 et 32 pl. (h. t. ?). (Compte rendu de Christian Lassure dans http://www.pierreseche.com/recension_11.htm 18 septembre 2008)

* À Nieigles, les ouvrages en pierre sèche et l'évolution du paysage, in Revue du Vivarais, t.CXII, No 2, avril-juin 2008, fasc. 774, pp. 135-148. (Compte rendu de Christian Lassure dans http://www.pierreseche.com/recension_18.htm le 7 août 2008.)

* L'archéologie agraire et le Coiron. Observations sur le paysage et sur les ouvrages en pierre sèche, dans Pays d'Ardèche. Le Coiron, Terre d'Histoire, territoire de projets, Mémoire d'Ardèche et temps présent, 2008, pp. 71-76.

* Ardèche méridionale : lecture et analyse du paysage rural, in Les Amis de Vesseaux, No 12, 2008, 3 p.

* Vinezac (Ardèche), un village de caractère ... rocheux. Enrochements, ou comment la carrière de Lavilledieu se transporte à Vinezac, mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/enrochements_vinezac.htm le 2 février 2008.

* Pierres plantées à usage vinicole de l'Ardèche méridionale, mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/pierres_plantees_viticoles.htm le 7 novembre 2008.

2009

* Les jardins suspendus du Récatadou à Labeaume (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/jardins_suspendus.htm  le 6 janvier 2009.

* Le bornage : pierres plantées et autres signes, mis en ligne à l'adresse www.pierreseche.com/bornes_ardechoises.htm le 7 janvier 2009 (aussi à l'adresse http://www.memoire-ardeche.com/libre-acces/97_2.pdf)

2010

* Montpezat en Vivarais, in Revue du Vivarais, numéro spécial, t. CXIV, No 1, fasc.781, 2010, pp. 399-408.

2011

* Lecture et analyse d'un paysage de versant de la haute Cévenne du Nord / Lectura y análisis de un paisaje de la Alta Cevena del Norte), in Piedras con raíces, ARTE, Cacerès, No 32, 2011, pp. 34-43.

2012

* Un moulin médiéval à Ribes : l'apport des archives, in Moulins d'aujourd'hui... en Vivarais et ailleurs, Actes du colloque d'Albon d'Ardèche de juin 2010, Mémoire d'Ardèche et temps présent, No spécial, janvier 2012, pp. 17-20.

* Un moulin sur la rivière Ibie, in Moulins d'aujourd'hui... en Vivarais et ailleurs, Actes du colloque d'Albon d'Ardèche de juin 2010 , Mémoire d'Ardèche et temps présent, No spécial, janvier 2012, pp. 53-54.

* Els "jardins penjats" de Récatadou à Labeaume, Patrimoni de l'Ardecha (Occitania), Pedra Seca, revista d'informaciô i divulgaciô de la pedra en sec, abril 2012, pp. 5-7.

* Des plateaux des Gras aux versants cévenols, in Patrimoine 30, No 28, novembre 2012, pp. 4-7.

* La digue en pierre sèche de « Sous-Perret » à Joyeuse (Ardèche), mis en ligne à l'adresse http://www.pierreseche.com/joyeuse_digue_en_pierre_seche.htm le 28 février 2012

* Bassins et ouvrages rupestres en Ardèche. Les maies de fouloirs et pressoirs en Ardèche méridionale, in Bulletin de la Société géologique d'Ardèche, No 6, décembre 2012, pp. 39-44

8 - Ouvrage reçu : Borut Juvanec, Arhitektura slovenije 5 - Vernakularna arhitektura, kraški svet / Architecture of Slovenia 5 - Vernacular architecture, the Karst

Ce 5e volume clôt  la série bilingue slovène-anglais consacrée par le professeur Juvanec à l'architecture vernaculaire de son pays. La région abordée est la région calcaire du Karst.

La première partie de l'ouvrage, intitulée « Stone: nature, theory and practice », est une sorte de récapitulatif et de résumé des recherches conduites ces deux dernières décennies par l'auteur dans différents pays de l'Europe de l'Ouest et autour de la Méditerranée sur le thème de l'emploi de la pierre avec ou sans mortier. Ces pages n'ont donc pas nécessairement de rapport direct avec la deuxième partie du livre « Objects, presentation, the Karst », laquelle concerne uniquement l'architecture rurale du Karst. Les « objets » abordés dans cette partie théorique (pp. 20-71) sont légion : la disponibilité et les potentalités de la pierre en tant que matériau de construction, les techniques de construction en pierre (sans mortier, avec mortier, pierre artificielle), la maçonnerie à sec en tant que méthode la plus simple pour construire en pierre, le rocher en tant que source des murs de champs et de terrasses, la typologie des murs en pierre sèche, leur rôle de protection (brise-vent), le rôle des monjoies en tant que repères, les millésimes gravés sur les murs, les terraces de culture, les chemins entre deux murs, les enclos pour trier le bétail, les pavages, les aires à battre, les menhirs, les ponts de dalles, les trilithes de Stonehenge, la caverne, la cabane en pierre sèche en tant qu'abri temporaire (l'hiška, la barraca, le trullo), la cabane en pierre sèche en tant qu'entrepôt (la girna de Malte, le pagliaia des Pouilles), la pierre dans les puits à eau, les citernes, les glacières, les celliers, les petits fourneaux en pierre sèche ou pec du Karst, les fours à chaux, les séchoirs à poissons en pierre sèche d'Islande ou fiskbirgi, le sanctuaire autrichien dit Glattjochkapelle, les tombes (Naveta des Tudons à Minorque, nawamis d'Arabie séoudite), le puits sacré de Sant'Anastasia à Sardara en Sardaigne, l'entrepôt à cendres, le mantarah de Palestine, les pièges à loups, les ponts de pierre, le soco ou goro de Lanzarote (coupe-vent), le rucher, le pressoir, Columba's House en Irlande, au toit à deux versants en pierre, les toits, la ferme, le village, la ville, le paysage, l'avenir de la pierre comme matériau de construction. Sans doute cette partie aurait gagné à s'en tenir aux « objets »  liés à la Slovénie et à la période historique où s'est développée son architecture rurale : ainsi, les trilithes de Stonehenge, la Naveta des Tudons, Columba's House (entre autres)  ne sont pas indispensables.

La deuxième partie de l'ouvrage (pp. 73-197) présente l'architecture rurale du Karst et son environnement immédiat à travers la classification fonctionnelle employée dans les volumes précédents, avec toutefois quelques différences : la ferme agricole, la maison d'habitation, la maison aux dépendances agricoles contigües, les dépendances agricoles isolées, l'écurie, la grange, le fenil, le cellier, les abris (hiška, šiška, kutja), le grenier à grain, le puits, la margelle (štirna), l'abreuvoir (kal), la glacière, la maison de saunier, le moulin à eau, le kozolec, les séchoirs à fruits, le rucher, l'oratoire, les chambres chauffant au large, la cheminée (dont la sarrazine), la cour de ferme, les bornes, le mur, le mur de soutènement, la treille, les détails architecturaux (arcs, linteaux, rives de toiture), les heurs et malheurs des maisons (démolies, abandonnées, restaurations ratées). Notons, au passage, que l'architecture rurale du Karst a un air de famille avec les architectures rurales conservées dans les régions calcaires de France : Bourgogne, haut Quercy, Périgord, etc. : toits de lauses et leur charpente, toitures de tuiles creuses, cabanes de pierre sèche, encadrements en pierre taillée de porches d'entrée.

Les dernières pages (pp. 199-249) sont occupées par un glossaire slovène-slovène, un index, une bibliographie et des résumés (en slovène, anglais, allemand et français).

L'auteur conclut en disant que ce livre est un hommage à la pierre et à son emploi par les habitants du Karst. C'est aussi, avec les quatre qui l'ont précédé, le témoignage du remarquable effort fourni par le professeur Juvanec pour mener à bien sa grande entreprise de description de l'architecture vernaculaire rurale de la Slovénie.

English version

This 5th volume brings to completion Professor Juvanec's bilingual Slovene-English series on the vernacular architecture of his country. The region covered is the Karst, of calcareous fame.

The first part of the book (under the title "Stone: nature, theory and practice") is a sort of compendium of the research conducted by the author over the last two decades in various countries of Western Europe and round the Mediterranean Sea on the use of stone with or without mortar. Which means that the first part does not necessarily have a direct relationship to the second part of the book (under the title "Objects, presentation, the Karst") which deals exclusively with the rural architecture of the Karst. The "objects" dealt with in this theoretical part (p. 20-71) are many: the availability and potential of stone as a building material, stone construction techniques (mortared, mortarless, artificial), dry stone masonry as the simplest method of building in stone, rock as a material for field walls and terrace walls, typology of dry stone walls, their protective role as wind breaks, cairns as land marks, dates carved in stone walls, cultivated terraces, lanes lined with stone walls, stone enclosures for sorting out sheep, stone pavings, threshing yards, markers, stone slab bridges, Stonehenge trilithons, caves hewn out of rock, the dry stone hut as temporary shelter (hiška, barraca, trullo), the dry stone hut as store (Maltese girna, Pugliese pagliaia), the water-collecting well, the water tank, ice houses, wine stores, small stone ovens (pec) of the Karst, lime kilns, Icelandic fish-drying stone huts (fiskbirgi), the Austrian shrine of Glattjochkapelle, tombs (Naveta des Tudons in Menorca, nawamis of Saudi Arabia), Sant'Anastasia sacred well in Sardera, Sardinia, ash houses, Palestinian mantaraks, traps for catching wolves, stone bridges, wind breaks (soco or goro) of Lanzarote, the stone apiary, the fruit press, Columba's House in Ireland with its pitched stone roof, roofs, the farmhouse, the village, the town, the landscape, the future of stone as a building material. Perhaps this section would have benefied from strictly keeping to "objects" directly linked to Slovenia and the historical period during which the country's rural architecture was formed. The Stonehenge trilithons, the Naveta des Tudons and Columba's House (among other things) could have been dispensed with.

The book's second part (p. 73-197) presents the rural architecture of the Karst and its close environment through the functional typology used in the previous volumes, albeit with a few minor differences: the farmstead, the farmhouse, the house with auxiliary parts, auxiliary buildings, the stable, the barn, the hay barn, the cellar, shelters (hiška, šiška, kutja), the granary, the well and its curb ((štirna), the drinking trough (kal), the ice house, the salter's house, the water mill, the kozolec, fruit drying rooms, the apiary, the shrine, the hearth room, chimneys (some of which of the so-called saracen type), the farm yard, boundary markers, the free-standing wall, the earth-retaining wall, the vine arbour, architectural details (arches, lintels, roof eaves), vicissitudes suffered by houses (demolition, desertion, bungled restoration). It should be noted that the Karst's rural architecture has a likeness to some of the rural architectural heritage still extant in the limestone regions of France (Burgundy, higher Quercy, Périgord, etc.): stone roofs supported by trusses, roofs of half-round tiles, dry stone huts, entrance gates with carved stone surrounds.

In the last pages (p. 199-249), one finds a Slovene-only glossary, an index, a bibliography and abstracts (in Slovene, English, German and French).

The author concludes by saying that the book is a tribute to stone and its use by the region's inhabitants but it is more than that: together with the four preceding volumes, it is also a testimony to professor Juvanec's outstanding efforts in completing the formidable task he set himself in describing the rural vernacular architecture of Slovenia.

Christian Lassure
12 mai 2013 / May 12th, 2013

Références de l'ouvrage :
JUVANEC, Borut
Arhitektura slovenije 5 - Vernakularna arhitektura, kraški svet / Architecture of Slovenia 5 - Vernacular architecture, the Karst.
Borut Juvanec : [prevajanje Martin Crejeen, Mark Wollrab, Hélene Erjavec;
fotografije Borut Juvanec, Domen Zupančič;
predgovor Peter Fister]. - 1. izd., 1. natis. - Ljubljana : i2 : Fakulteta za arhitekturo, 2012
ISBN 978-961-6348-75-1 (12)

Prix : 36 euros 50

Pour contacter l'auteur : borut.juvanec[at]fa.uni-lj.si

compte rendu vol. 1          compte rendu vol. 2          compte rendu vol. 3          compte rendu vol. 4

9 - Sommaire provisoire du volume d'hommage offert à Michel Rouvière

Le chantier du volume d’hommage à Michel Rouvière, vice-président de notre association, avance petit à petit.

Une esquisse de sommaire est désormais disponible :

Christiane Chabert

 article sur les dessins de Michel Rouvière

Jean Courrènt

 article sur l'apiculteur audois Louis Azais

Gilles Fichou

 article sur des cabanes non terminées à Poussan (Hérault)

André Fulconis

 article sur les cabanes et clapiers en Provence

Sergio Gnesda

 article sur l’emploi de la pierre sèche dans le village de Konso en Ethiopie du sud-ouest

Jean-Pierre Guillet

 article sur un ancien sentier à Nonza au Cap corse

Edoardo Micati

 article sur les enclos pastoraux des hauts plateaux majeurs des Abruzzes

Christian Lassure

 bibliographie de Michel Rouvière

Marco Miosi

 article sur les cabanes en pierre sèche à voûte d’encorbellement d’Italie

Une biographie est en attente d’un preneur.

Le sommaire est toujours ouvert et toute nouvelle proposition d’article sera bienvenue.

L'ouvrage sera imprimé et une provision a été mise de côté en vue de sa réalisation.

10 - Nouvelles de Haute-Loire : enquête publique en vue du classement du vallon de Crouzas au titre des sites protégés

Gérald Pinault, membre-correspondant de notre Association, nous informe de la tenue, du 11 mars au 11 avril 2013, d'une enquête publique concernant le « classement du site des gorges du Dolaizon et de la vallée des Chibottes », entité à cheval sur les communes de Vals-près-le-Puy et de Saint-Christophe-sur-Dolaizon. La vallée du Dolaizon, en amont de Vals, est proposée pour rejoindre la liste des sites classés et protégés en tant que monuments naturels et sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque » (loi de 1930).

C'est là une nouvelle étape dans la mise en valeur touristique du site après la réalisation du « sentier des chibottes » en 2011, rendu possible par l'acquisition de cinq anciennes cabanes viticoles par la municipalité de Vals et leur restauration au prix de 100 000 euros avancés par l'agglomération, le département, l'État et l'Europe.

Gérald Pinault qui, depuis 15 ans, a créé, autour de sa cabane au bois de Lirate, une vigne, un verger et un rucher, est favorable au classement mais envisage, avant que celui-ci prenne effet, de nouveaux aménagements en pierre sèche et la plantation de nouveaux arbres fruitiers.


Cabane du Bois de Lirate en 2000. © Christian Lassure

ARTICLES DE GÉRALD PINAULT SUR PIERRESECHE.COM

Restauration d'une cabane de vigne et de ses abords au Bois de Lirate à Vals-près-le-Puy (Haute-Loire)
1re partie           2e partie          3e partie         4e partie

Tsabones du lieudit Le Crouzas à Vals-près-le-Puy (Haute-Loire)

Barre à mine découverte au Bois de Lirate à Vals-près-le-Puy (Haute-Loire)

Découverte d'un abri voûté sous terrasse au Bois de Lirate à Vals-près-le-Puy (Haute-Loire)

D'où viennent les piédroits en blocs de ponce des chibottes de Vals-près-le-Puy (Haute-Loire) ?

11 - Atelier architectural d'été The Malta Drywall Story 2013 du 12 au 26 juillet sur l'île de Gozo (Malte)

The summer workshop The Malta Drywall Story 2013  is organised jointly with the Faculty of Architecture of Ljubljana University, Slovenia, and Expeditions of the University of Leuven, Belgium.

The aim is to raise the awareness of basic construction methods used in vernacular architecture. Dry walling is a low-energy consumption building technique and may be used everywhere in the field of landscape design. Dry walling is an ancient building technique, the only material used is stone. Stones are set together without mortar; only small pieces of stone are put in between.

The workshop will consist of

• Field trips and guided tours - Exploring the landscape and its architectural structures (architecture, archaeology, water systems, beehives)

• Evening lectures and discussions

• Dry walling: dry walling elements (base, wall, wall ending and corbelling).

The full workshop fee is 1.650 EUR.

* For the early birds the fee is reduced (see the flyer).

* For students of Ljubljana University the fee is extra subsidized.

Domen Zupancic, UL FA

Pour plus de renseignements / For more information

12 - 7e édition de La mia casita / Moj kažun (10/05/2013) à Vodnjan / Dignano d'Istria (Croatie) (texte et photos de Sergio Gnesda)


Le 10 mai 2013, à Vodnjan / Dignano d’Istria (Croatie), a eu lieu l'ouverture de la 7e édition de La mia casita / Moj kažun.

Comme les précédentes, elle fait partie du projet REVITAS (accord transfrontalier de partenariat entre les régions et les institutions de la Slovénie et de la Croatie financé par la Communauté européenne).

Elle est centrée sur la création du « parc des casite / kažuni », situé à côté du rond-point de Saint François sur la route de Vodnjan / Dignano vers Bale / Valle.

Les commanditaires sont la région Istrie et ETC Dignano / TZG Vodnjan, avec le soutien des journaux Glas Istre, LA VOCE et d'autres organismes.

Les buts de cette édition sont
- de permettre aux visiteurs, aux touristes ainsi qu'aux habitants du district de s’exercer à la construction de masiere (murs de pierres sèches) en utilisant les pierres préparées sur le site et avec l'aide du personnel présent,
- mais surtout de « construire » le parc de casite / kažuni qui est la synthèse et le résultat des éditions précédentes.
Il s'agit du point de départ des circuits touristiques à l’intérieur du « Paysage protégé de Dignano / Vodnjan - Parc ethno-archéologique », lequel doit permettre de découvrir de nombreuses casite entre de longs tronçons de masiere.

L'édition 2013 a débuté par les discours du maire, Klaudio Vitasović, et du directeur des travaux, l'architecte Branko Orbanić, responsable de la société Kapitel, à laquelle appartiennent les professionnels engagés dans la construction du parc.

Une centaine d'élèves des écoles et collèges ont animé la cérémonie avec des chansons folkloriques de Vodnjan / Dignano en langue croate et en langue italienne.

Le parc comprend quatre casite / kažuni à différents stades de construction (cf. la première page de couverture de la brochure), casite / kažuni qui sont entourées par des masiere, des banquettes pour s'asseoir. Il comportera des parcours d'initiation qui conduiront à la grande abside en pierre de l'église désacralisée de Saint François, actuellement utilisée comme salle de conférence.

Le programme a consisté en visites aux laboratoires de reconstruction de murs en pierre sèche. Comme chaque année, le petit train partait du Parc (rond-point - église de Saint François) pour faire son petit tour, avec de brefs arrêts dans le centre historique de Vodnjan / Dignano.

Une deuxième visite au parc la veille de la fin de l'événement, et cette fois-ci avec des amateurs de pierre sèche italiens et slovènes, a permis à l'auteur de ces lignes de rencontrer l'architecte Branko Orbanić et de prendre connaissance des différents aspects technico-économiques de la réalisation du parc.

Le projet a été réalisé par une équipe de cinq spécialistes coordonnés par Branko Orbanić. Il a fallu utiliser une pelle mécanique pendant toute la durée du chantier pour déplacer et soulever les pierres, souvent d'un poids considérable. Par exemple, le pimpignol / pinčuk pèse plus de 65 kg. Un des cinq spécialistes était également conducteur de la pelle.

Le coût du personnel comprend les phases de planification, de coordination et des activités connexes à la communication, y compris les conférences et les cours dans la salle de conférence.

Le coût des pierres de bonne qualité, de taille homogène, comprend l'excavation, le chargement, le transport et le déchargement sur le site avec un camion.

Pour l'évaluation du travail et des coûts de masiere, on a fixé un module standard de 1 m de largeur, 1 m de hauteur, 5 m de longueur.
Le parc se situe dans une zone où il n'y avait pas d'agriculture. Comme dans le domaine de Vodnjan / Dignano il y a des lieux où les dalles de pierre affleurent, obtenir des pierres d’épaisseur régulière et faciles à ébaucher n'est pas très difficile.

Les dalles de pierre se trouvent à une profondeur de 20 à 40 cm et sont recouvertes d' une mince couche de terre et de pierraille. Pour les extraire et les briser à la taille désirée, il faut une certaine pratique. Après le décapage de la surface du sol, on doit identifier les zones où l'épaisseur des dalles de pierre correspond à 30-50 cm pour les grandes pierres de la fondation et des premières assises, à 15-30 cm pour les pierres de la paroi cylindrique et enfin à 2-6 cm pour les lauses (laure / loze) du couvrement.

Les grandes dalles sont ensuite brisées avec un burin en plusieurs morceaux de forme régulière autant que possible et susceptibles d'être mis en œuvre sans avoir à être retaillé.

Le transport de lauses minces (ayant souvent une surface de 1 m2) doit être effectué avec un soin extrême, car elles ont une forte tendance à se casser le long des lignes de moindre résistance.

Pour réaliser la voûte de la casita / kažun du parc (en adoptant une inclinaison de 45 degrés), il faut un volume élevé de lauses, de façon à pouvoir les choisir pour chaque assise toutes de la même section et de plus en plus minces à mesure qu'on monte vers le sommet. De plus, afin d'améliorer l'aspect esthétique, les lauses de la voûte et de la couverture sont taillées à la courbe.

Le premier élément du parc est constitué par l'assise de fondation de la casita. Cete assise est d’environ 20-40 cm. À remarquer les grosses pierres bien carrées qui permettront une bonne stabilité globale, mais aussi les espaces entre elles qui sont ensuite remplis par des cales et des écailles bien encastrées.

Pose des premières pierres de l'assise de fondation.

Le deuxième élément est constitué par une partie du mur circulaire vertical. On note que les pierres utilisées pour le mur ont maintenant une épaisseur (environ 15-20 cm) moindre que celles de l'assise de fondation et sont placées en assises régulières en croisant les joints. Les parois de l'entrée convergent vers le centre de la casita / kažun, réduisant l'entrée d'air froid et humide. La cabane tourne le dos aux vents bora et  maestral (mistral).

L’épaisseur du mur de la cabane est d’environ 100 cm. Traditionnellement, l’épaisseur est de 60-80 cm pour des petites cabanes et de 80-120 cm pour les grandes (celles qui ont un diamètre interne d’environ 4 mètres). Théoriquement, il est possible de construire des casite / kažuni ayant un diamètre interne supérieur à 4 mètres, mais des constructions de ce type ne sont pas faciles à réaliser car exigeant de grandes lauses fines et de très bonne qualité.

Les étapes 3 et 4.

Dans le troisième stade, la casita / kažun est complétée dans sa partie intérieure, tandis que la coupole est bâtie pour une partie. On peut clairement voir les pierres de petite et moyenne taille qui composent le matériau de remplissage entre l'intérieur et l'extérieur. Les lauses de la voûte laissent filtrer seulement de petits points de lumière. Le linteau de l'entrée est une grande dalle monolithique qui fait toute l'épaisseur de la paroi. Le couvrement repose sur une bande de dalles de calcaire (linda / vitica) qui longe le haut du mur porteur circulaire. Souvent (mais pas dans cette cabane car le linteau est trop gros), la linda / vitica devient plus importante à l'entrée et sert de spioverin (rive de lauses saillantes dans une toiture).

L'étape 4 complétée. On remarque que les lauses sont posées à l'horizontale, sans inclinaison vers l'extérieur.

La casita / kažun finie est le quatrième élément du parc. Ses dimensions sont conformes aux canons esthétiques, à savoir :
- hauteur de la paroi circulaire = a ;
- diamètre intérieur = 2a ;
- hauteur du dôme extérieur (y compris le pimpignol / pinčuk) > a et < 2a .

L'angle de la coupole est > 45° et < 60°. Pour un dôme surbaissé (45°), la paroi circulaire est épaisse et la mise en place des lauses difficile. Chaque lause de la couverture couvre le joint de deux lauses sous-jacentes.

Le diamètre intérieur est de 3 mètres et l’extérieur de 5 mètres. Pour construire les quatre éléments du parc il a fallu transporter 180 m3 de pierres, dont 80 m3 pour la casita / kažun complète. Le parc a coûté jusqu'ici environ 30 000 €. Le coût de la casita / kažun complète est d’environ 22 000 €. Dans le temps, selon la tradition, le coût de construction d’une casita / kažun était celui d’une brebis. Pour terminer le projet du Parc, seront construits des masiere (murs en pierre sèche) pour un coût d'environ 10 000 €.

La cabane possède une fenêtre (spia  / škulje), mais elle n'a pas encore ses blocs de pierre disposés sur le côté de la paroi intérieure qui serviront de banquette (sentador). Le sol est en terre et gravats mais il sera par la suite recouvert de dalles de pierre.

Le parc a reçu la visite de nombreux écoliers venus en car et souvent accompagnés de leurs parents.

Édification d'un mur.

Ce texte est susceptible d'être modifié.

13 - Il reste des places sur les chantiers de jeunes bénévoles d'Alpes de Lumière en juin à Blieux (04) et Buoux (84)

Communiqué de Mme Florence Dominique (Direction, Alpes de Lumière, 1, place du Palais - 04300 Forcalquier)

L'association Alpes de Lumière, installée à Forcalquier, organise sur la Région PACA des chantiers internationaux de bénévoles de 16 à 76 ans ! C'est l'occasion, pour des jeunes et moins jeunes venus du monde entier, de découvrir durant trois semaines d'été, une région, un territoire et ses habitants. La journée se déroule comme suit : la matinée est consacrée à la restauration d'un pont, d'une chapelle, d'un lavoir... sous la conduite d'un artisan-formateur qui partage la connaissance de son métier avec passion. Autour de la découverte d'une technique et d'un savoir-faire, les bénévoles se rendent utiles et contribuent ainsi à faire revivre un élément du petit patrimoine local.

Après quelques heures de travail, c'est le départ en balade : activités sportives, baignade, visite d'éleveurs ou d'agriculteurs, découverte des villages et des sites de caractère, participation à des fêtes villageoises, nuit à la belle étoile, un panel d'activités proposées par l'animateur pédagogique. Autour du chantier, c'est donc la magie d'une rencontre merveilleuse et inoubliable qui s'opère.

Il reste des places sur les deux premiers chantiers de la saison : Blieux (04) du 22 juin au 13 juillet et Buoux du 29 juin au 20 juillet. Alors n'hésitez pas à contacter Alpes de Lumière au 04 92 75 22 01 ou à consulter notre site Internet :

Site Web d'Alpes de Lumière : http://www.alpes-de-lumiere.org

Courriel : alpes-de-lumiere[at]adl-asso.org

Site Web chantiers de bénévoles : chantiersbenevoles[at]adl-asso.org

14 - Ouvrages reçus de Michel Rouvière

Nous avons reçu  de Michel Rouvière :

- Bassins et ouvrages rupestres en Ardèche. Les maies de fouloirs et pressoirs en Ardèche méridionale, in Bulletin de la Société géologique d'Ardèche, No 6, décembre 2012, pp. 39-44 (étude sur les anciens fouloirs et pressoirs en plein champ de la zone gréseuse du Trias entre les Vans, au sud, et Aubenas, au nord). Cette référence vient compléter la bibliographie de l'auteur, désormais consultable ici.

Vestiges d'un ancien fouloir en plein champ à Largentière (Ardèche). © Michel Rouvière

- B. A., Michel Rouvière. Une passion spontanée du patrimoine rural, in Pleine Tête, votre magazine des sorties et de la culture en Ardèche, No 22, mai 2013, pp. 14-15 (portrait de Michel Rouvière). Pour consulter cette biographie, cliquer sur l'image ci-dessous.

 

15 - Ouvrage reçu : Pedra seca, Revista d'informació i divulgació de la pedra en sec, Núm. 26, abril 2013.

Au sommaire du numéro 26 de la revue publiée par l'association Patronat de Sant Galderic à Barcelone (Catalogne) :

* Editorial (Présentation du sommaire)

* Les tipologies de les construccions de Pedra Seca del Sud del massís del Carlit, per Joan M. Vives i Teixidó (Les typologies des constructions de pierre sèche du sud du massif de Carlit)

* Les Navetes, per Ferran Lagarda i Mata (Les navettes) (nefs de pierre ayant servi d'ossuaires dans les îles Baléares à l'époque de la culture talayotique)

* Les cabanes del Clot de la Fou, per Antoni Llagostera Fernández (Les cabanes du Clot de la Fou) (cabanes d'estive, dont l'une au linteau daté de 1868)

* La pedra seca de Cadaqués, vista per Josep Pla (La pierre sèche de Cadaquès, vue par Joseph Pla) (glose sur les murs de pierre sèche de Cadaquès appartenant à l'ancien vignoble détruit par le phylloxéra)

* Entrevista a Josep Maria Palet i Hèctor Orengo, membres del GIAP, per Carme Badia i Puig (Entretien avec Josep Maria Palet et Hèctor Orengo, membres du GIAP) (fouilles de substructions d'habitations de l'époque romaine en haute montagne catalane)

* Trobada d’una nova barraca de pedra seca al terme de l’Arboç, per Robert Rovira i Ferré (Découverte d'une nouvelle barraca de pierre sèche sur la commune de l'Arboç) (il y a désormais 68 barraques inventoriées)

* Les cabanes de les “Brañas” de Somiedo (Astúries), per Gener Aymamí i Domingo (Les cabanes des Brañas de Somiedo (Asturies)) (cabanes à couverture végétale des pâturages collectifs ou brañas de Soùmedio (Asturies))

* Refent una cobertura de Lloses a L’albenque (Lot-Migdia Pirineus-França), per Christian Lassure (Réfection d'une couverture de lauses à Lalbenque (Lot))

* Experiències amb tècniques de restauració i millora del paisatge, Empedrat en pedra seca (Mise en pratique des techniques de restauration et d'amélioration du paysage, caladage en pierre sèche)

* Art en Sec, de Michel Rouvière, Marges d'Ardèche, França (L'art sec de Michel Rouvière, Terrasses d'Ardèche)

Pour télécharger un exemplaire du numéro, cliquer sur la photo de la couverture

Patronat de Sant Galderic
- Apartat Postal, 19.100 - 08080 BARCELONA - El Barcelonès - Catalunya
- http://www.edatmitjana.org /
- pedraseca[at]gmail.com

16 - Ouvrage reçu : STONECHAT, numéro 28 de la revue publiée par la branche des Galles du Nord de l'association britannique Dry Stone Walling

Au sommaire de ce numéro du printemps 2013 :

- Borut Juvanec, Corbelled Constructions on Menorca (« Constructions encorbellées à Minorque [Baléares] ») : Ces constructions sont d'une part les navetes, notamment la Naveta d'Es Tudons, ossuaires mégalithiques vieux de trois millénaires, et les barraques et ponts de bestiar du XIXe siècle de notre ère.

- Frédérique Mahieu et Sean Adcock, Espaï part seca – the dry stone wall space (« Espaï part seca – L'espace pierre sèche») : Une sorte de folie en pierre sèche édifiée près de Ciutadella et censée illustrer différents types de maçonnerie et d'aménagements agricoles en pierre sèche rencontrés sur l'ïle de Minorque.

- John Heslegrave, The Yorkshire Rogue, (« L'horreur du Yorkshire ») : Des murs bâtis il y a à peine 10 ou 15 ans mais affligés de tant de d'erreurs et de défauts qu'il a fallu les remonter.

- Evan Oxland, Surprising Finds and Related Observations in Sundry Japanese Stonework (« De surprenantes trouvailles  et des observations concomitantes  concernant diverses maçonneries de pierre au Japon ») : Il est surtout question de ponts de différentes architectures ainsi que de pièces de charpente en pierre.

- Sean Adcock, Masterclass - Problems & Planning, part 3 (« Cours magistral : problèmes et programmation, 3e partie ») : Examen approfondi de la façon dont tendent à se regrouper dans un mur des pierres présentant des similitudes de taille, de forme et de géologie  + analyse détaillée de la façon de poser une pierre sur trois autres.

- Patrick McAfee, The Stone Bridge – part 2 (« Le pont de pierre – 2e partie ») : L'anatomie d'un pont. Définition et description des principaux éléments d'un pont.

- Alan Ash, Hammering it Home (« On ne le martèlera jamais assez »)  : Le monde des marteaux de maçon.

- Sean Adcock, Griffith Griffith (Re)Visited (« Remettons cela avec Griffith Griffith ») : Après l'article du No 27 de Stonechat, le rédacteur en chef s'intéresse à l'ancienne Monnaie (the Old Mint) de San Francisco, édifice en pierre de taille dans le style Classic Greek Revival, et au fort Point (Fort Point) qu'enjambe le pont de la Porte d'Or à San Francisco, et dans lesquels est employé du granite provenant de la carrière Griffith's Folson

- Branch News (« Nouvelles de la section »)

D'anciens numéros de Stonechat sont téléchargeables depuis la page suivante ou celle-ci.

Pour contacter Sean Adcock : sean[at]stonewaller.freeserve.co.uk

La recension du numéro précédent de Stonechat se trouve ici.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

Le 21 juillet 2013 / July 21st, 2013

 sommaire nouvelles          nouvelles 2011 (1)         nouvelles 2011 (2)        nouvelles 2012 (1)          nouvelles 2012 (2)

page d'accueil