NOUVELLES DU MONDE
DE L'ARCHITECTURE DE PIERRE SÈCHE
Année 2018

 

NEWS FROM
THE DRY STONE ARCHITECTURE SCENE
Year 2018

1 - Conférence de Sergio Gnesda :

Architecture en pierre sèche – Les tazotas du Maroc / Architettura in pietra a secco – Le tazota del Marocco

Version en italien uniquement

2 - Création de l'Association Quercy Pierre Sèche (AQPS)  

3 - Inventaire malacologique participatif de l'association Une pierre sur l'autre

4 - Stage d'initiation à la construction d'une caselle ex-nihilo de l'association Quercy Pierre Sèche

5 - Restauration de deux cabanes en pierre sèche dans le département de L'Hérault sous l'égide de Pierre d'iris

6 - Il y a 44 ans : Christian et Jean-Michel Lassure, Les cabanes en pierre sèche de l'ancien vignoble lotois, dans Quercy-Recherche, No 3, septembre-octobre 1974, pp. 18-22

7 - Envoi de Jean-Marc Caron : Jane Hanks, « Dry stone huts were not used by shepherds, nor the Gauls »

8 - Notre association a un nouveau vice-président, Loys Ginoul

1 - Conférence de Sergio Gnesda : Architecture en pierre sèche – Les tazotas du Maroc / Conferenza di Sergio Gnesda : Architettura in pietra a secco – Le tazota del Marocco

Sergio Gnesda, vice-président du CERAV, collabore aux activités d'étude des murs et bâtiments en pierre sèche conduites par l'association de défense d'Opicina / Općine (Karst de Trieste, Italie). Dans le cadre du projet Living Landscape, il a tenu le 13 décembre 2017, au Musée civique d'histoire naturelle de Trieste, une conférence intitulée « Architecture en pierre sèche - Les tazotas du Maroc ». / Sergio Gnesda collabora alle attività di promozione e conoscenza delle costruzioni in pietra a secco promosse dall’Associazione difesa di Opicina (Carso di Trieste-Italia). Nel contesto del Progetto Living Landscape ha tenuto, il 13 dicembre 2017 al Museo Civico di Storia Naturale di Trieste, la conferenza Architettura in pietra a secco -  Le tazota del Marocco.

 

Fig. 1 - Affichette de la conférence / Manifesto della conferenza

 

 Le conférencier a développé trois aspects principaux. / La conferenza si é sviluppata presentando tre aspetti.

 

1 - Les éléments essentiels tirés de sa monographie « Témoins d’architecture en pierre sèche au Maroc : les tazotas et les toufris de l’arrière-pays d'El-Jadida », publiée en 1996 par le CERAV dans le No 16 d'Études et recherches d’architecture vernaculaire. / Gli elementi essenziali ripresi dalla sua monografia sulle « Testimonianze dell’architettura in pietra a secco in Marocco : Tazota e toufris del retroterra di El-Jadida (in lingua francese)» pubblicata nel 1996 dal CERAV nel n°16 Études et Recherches d’Architecture Vernaculaire.

Il convient de rappeler que Sergio Gnesda a été le premier à étudier et à décrire ces ouvrages. Il nous livre ici quelques extraits de son exposé. / Ricordiamo che S. Gnesda é stato il primo a studiare e descrivere tali manufatti. Qui di seguito ci da alcuni estratti della sua presentazione.

 

Fig. 2 - Dans la salle des conférences / Nella sala delle conferenze (© Lilia Ambrosi-Mitri, 2017).

 

Fig. 3 - Douar / Bled El Haouzia : complexe abandonné des six tazotas / Il complesso abbandonato delle sei tazota
Le complexe est ceint des ruines d'un mur d’enclos de facture remarquable. La tazota au centre de la photo, utilisée comme habitation, avait des traces de chaux à l'intérieur. / Il complesso é circondato dalle rovine di un muro di notevole fattura. La tazota al centro della foto, utilizzata come abitazione, presentava all’interno tracce di calce.

 

2 - Ouvrages collatéraux et aspects constructifs élaborés à la suite de la publication de la monographie / Manufatti collaterali e aspetti costruttivi elaborati in tempi successivi alla pubblicazione della monografia

 

Fig. 4 - Douar / Bled El Haouzia : complexe abandonné des six tazotas. / Il complesso abbandonato delle sei tazota.
Il n'y a que le tracé des habitations (..........). Le puits (b) contient toujours de l'eau mais elle est croupie. Les différents silos (a), cachettes pour quelques produits de la terre et les rares objets d'une certaine valeur, sont les témoins vides d’une époque dangereuse. Il y a quelques années, le territoire faisait l'objet de razzias de voleurs. / Delle abitazioni c’é solamente la traccia (..........). Il pozzo (b) contiene tuttora dell’acqua ma essa é putrida. I vari silo (a), nascondigli per qualche prodotto della terra e rari oggetti di un certo valore, sono i vuoti testimoni di un’epoca pericolosa. Non tantissimi anni fa il territorio era soggetto a razzie da parte di ladri.

 

Fig. 5 - Matmoura (arabe) – tazraft (berbère) – silo / Matmoura (arabo) – tazraft (berbero) – silo
L'embouchure du petit silo était fermée par une pierre ronde (recouverte ensuite de terre) ou par plusieurs pierres qui dissimulaient la cachette. Afin de retrouver sa position, si le silo se trouvait loin de la tazota ou de l’habitation, on plaçait une pierre comme témoin. / La bocca del piccolo silo si chiudeva con una pietra rotonda (ricoperta in seguito da terra) o con varie pietre che dissimulavano il nascondiglio. Per poterne ritrovare la posizione, se il silo era lontano dalla tazota o dall’abitazione, veniva posizionato un sasso di riferimento.
Silo ouvert = Silo aperto ; Silo fermé = Silo chiuso ; Pierre de couverture = Pietra di copertura ; Pierre témoin = Pietra di riferimento ; Terre rougeâtre = Terra rossastra ; Sable dur (nappe imperméable) = Sabbia dura (falda impermeabile) ; Nappe phréatique = Falda freatica ; Pierre ronde = Pietra rotonda.

 

Fig. 6 - Matfiia – puits / Matfiia – pozzo
Chaque douar possédait un ou plusieurs puits en fonction des besoins de la famille mais aussi pour pouvoir irriguer le potager. / Ogni douar possedeva uno o più pozzi in funzione delle necessità familiari ma anche per poter irrigare le colture orticole.
Terre rougeâtre = Terra rosastra ; Sable dur (nappe imperméable) = Sabbia Dura (falda impermabile) ; Nappe phréatique = Falda freatica.

 

3 - Éléments découlant de recherches et de publications récents qui montrent l'intérêt pour ce type d'architecture vernaculaire / Elementi che scaturiscono da ricerche e pubblicazioni recenti e che mostrano l’interesse per questo tipo di architettura vernacolare.

 

Des prospections sur le terrain ont montré que l’aire de diffusion de la première évaluation n’avait guère changé. / Le ricerche sul territorio hanno mostrato che la diffusione delle tazota della prima valutazione non era cambiata.

 

Fig. 7 - Aire de diffusion des tazotas / Area di diffusione delle tazota
11 x 12 km ≈ 130 km2 (estimation S. Gnesda 1995). / (stima S. Gnesda 1995).
Haute densité = Alta densita ; Basse densité = Bassa densita.

 

Fig. 8 - Aire de diffusion des tazotas / Area di diffusione delle tazota
11 x 19 km ≈ 200 km2 (évaluation du Ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace - Direction de l’architecture 2014). / (valutazione del Ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace - Direction de l’architecture 2014).

 

Fig. 9 - Deux tazotas côte à côte en forme de trois tronc-de-cônes superposés / Due tazota affiancate a tre tronchi di cono sovrapposti. (© Michel Amengual, 2006).
Bien qu'elles soient très hautes, aucun signe n'indique une utilisation comme habitations. Dans le cas de tazotas accolées, je n'ai jamais trouvé de passage interne. Cette solution, assez courante dans des constructions similaires dans la région méditerranéenne, permet d'obtenir une plus grande surface utile interne. / Anche se molto alte non ci sono tracce che indichino che siano state adibite ad abitazione. Nel caso di tazota affiancate non ho mai trovato un passaggio interno. Questa soluzione, abbastanza comune in costruzioni simili nell’area del Mediterraneo, permette di ricavare una superficie utile interna maggiore.

 

Fig. 10 - Entretien, réparation, restauration / Manutenzione, riparazione, restauro
Les paysans, qui étaient les aides des mâallem (les maçons à pierre sèche), ne sont pas en mesure d'entreprendre des travaux de réparation complexes sans supervision. À l'heure actuelle, les réparations de tazotas sont très rares à cause de la disparition de mâallem. En l'absence d'une campagne de formation et d'activités pratiques sur le terrain, les tazotas risquent de se dégrader et de disparaître. / I contadini, che erano gli aiutanti dei mâallem (i muratori della pietra a secco), non sono in grado di intraprendere lavori complessi di riparazione, senza un po’ di coordinazione. Attualmente gli interventi di riparazione sono molto rari anche a causa della scomparsa dei mâallem. In assenza di una campagna di sensibilizzazione, formazione e attività pratiche sul terreno le tazota rischiano di degradarsi e scomparire.
Partie restaurée = Parte restaurata.

 

2 - Création de l'Association Quercy Pierre Sèche (AQPS)

Fabrice Morisseau nous informe qu'il vient de créer, avec des collègues bâtisseurs, une association loi 1901, Association Quercy Pierre Sèche (AQPS), dont le siège social est à Condat dans le Lot.

Son site Internet : https://quercypierreseche.fr/

Son adresse de courriel : quercypierreseche@gmail.com

Son numéro de téléphone : 06 74 83 54 04

AQPS propose une première action de formation qui aura lieu du 28 mai au 1er juin à Cazillac dans le Lot.

Contact : Fabrice Morisseau : 06 74 83 54 04
Bâtisseur pierres sèches : https://caillouxducausse.fr/
46600 Martel

3 - Inventaire malacologique participatif de l'association Une pierre sur l'autre

L'association Une pierre sur l'autre met en place une action d'inventaire malacologique participatif destiné aux murailleurs et personnes restaurant des aménagements en pierre sèche.

L'action s'organise ainsi:
1/ participation par observation et récolte d'échantillons de la part des praticiens et restaurateurs ;
2/ prise en charge des échantillons par Une pierre sur l'autre qui les distribue à un réseau de malacologues référents ;
3/ étude et reconnaissance des échantillons par les malacologues ;
4/ Une pierre sur l'autre en fait retour aux participants ;
5/ les données résultant de l'étude alimentent l'inventaire national mis en place par le Muséum national d'hstoire naturelle.

Voici les différents supports mis en place dans le cadre de cette action :
- flyer,
- fiche protocole,
- fiche de renseignement « mode d'emploi ».

Dès que vous serez prêts à une collecte de données, nous vous communiquerons la fiche de renseignement à remplir.

N'hésitez pas à nous rejoindre.

Page web : https://unepierresurlautre.wordpress.com/2018/02/03/inventaire-malacologique-participatif/

4 - Stage d'initiation à la construction d'une caselle ex-nihilo de l'association Quercy Pierre Sèche

5 - Restauration de deux cabanes en pierre sèche dans le département de L'Hérault sous l'égide de Pierre d'iris

M. Gilles Fichou, président de l'association héraultaise Pierre d'iris, nous fait part de la restauration de deux cabanes en pierre sèche, l'une à Loupian, l'autre aux confins de Loupian, Poussan et Villeveyrac.

La première a été remise en état par des stagiaires du Centre de formation professionnelle  et de promotion agricole la Condamine de Pézenas dans le cadre de leur formation professionnelle.

La deuxième a eu son parement restauré par une classe du Centre de formation d'apprentis de Montpellier venue s'initier à la construction en pierre sèche. L'édifice a pour particularité d'être en pierres de calcaire dolomitique difformes mais qui s'accrochent entre elles et ne bougent plus. Le défaut de la pierre devient en quelque sorte une qualité, ainsi que le fait remarquer Gilles Fichou. Si aujourd'hui on tend à désigner ces cabanes sous le nom de « capitelles », dans la réalité les anciens les nommaient  « baraques » à Villeveyrac, « cabanes » à Loupian et à Poussan, « nichettes » à Montbazin, « huttes » à Bédarieux, « carabelles » à Faugères, précise Gilles Fichou citant André Cablat, qui appartient à la première génération des membres du CERAV.

Pierre d'iris est sur FaceBook :
https://www.facebook.com/profile.php?id=100007937440743

6 - Il y a 44 ans : Christian et Jean-Michel Lassure, Les cabanes en pierre sèche de l'ancien vignoble lotois, dans Quercy-Recherche, No 3, septembre-octobre 1974, pp. 18-22.

En parcourant le Web, nous sommes tombé par hasard sur une numérisation d'un article que nous avions fait paraître dans la défunte revue Quercy-Recherche en 1974. Autant en faire profiter les membres du CERAV et les visiteurs de pierreseche.com. Pour accéder au fichier au format pdf, cliquer sur l'image suivante :

 
7 - Envoi de Jean-Marc Caron : Jane Hanks, « Dry stone huts were not used by shepherds, nor the Gauls », The Connexion, July 2018

Jean-Pierre Caron, membre-correspondant du CERAV en Dordogne et auteur de nombreux articles dans L'Architecture vernaculaire, a fait visiter les coteaux de Daglan à Jane Hanks, une journaliste anglaise installée en France et travaillant pour une revue en ligne destinée à la communauté anglaise de notre pays :

https://www.connexionfrance.com/

Le résultat de cette visite est un article intitulé « Dry stone huts were not used by shepherds, nor the Gauls », qui explique bien ce que sont les cabanes en pierre sèche et qui dissipe les quelques persistantes sornettes que l'on rencontre encore à leur sujet.


 

Pour accéder au fichier au format pdf, cliquer ici

8 - Notre association a un nouveau vice-président, Loys Ginoul

Membre-correspondant du CERAV pour la Provence depuis 2007 et auteur (sous son nom propre ou sous le pseudonyme de Louis Cagin) de plusieurs articles parus dans pierreseche.com, Loys Ginoul occupera désormais le poste de vice-président resté vacant depuis la mort de Michel Rouvière. Il rejoint donc Sergio Gnesda à la vice-présidence de l'association et vient combler un des vides survenus ces dernières années (disparition de Jean Laffitte, maladie de Jean Le Gall, cessation d'activité de Christiane Chabert et de Marc Grodwohl).

Articles de l'auteur dans pierreseche.com :

* Loys Ginoul, Le chaînage d'angle intégré. Une solution technique lors de la restauration de murs de soutènement à pierre sèche
http://www.pierreseche.com/chainage_integre.htm, 1er août 2007

* Louis Cagin, Restauration de la cabane de berger de L'Hivernet à Embrun (Hautes-Alpes) : première étape
http://www.pierreseche.com/restauration_hivernet.htm, 7 décembre 2016

* Louis Cagin, Restauration de la cabane de berger de L'Hivernet à Embrun (Hautes-Alpes) : suite et fin
http://www.pierreseche.com/restauration_hivernet_2.htm, 6 janvier 2018

Sites de l'auteur sur la Toile :

* http://pierreseche.over-blog.com

* http://unepierresurlautre.wordpress.com

Loys Ginoul devient également membre du comité de rédaction de la revue en ligne L'Architecture vernaculaire.

Bienvenue donc à Loys Ginoul.


© CERAV
Le 13 juillet 2018 / July 13th, 2018

sommaire nouvelles         page d'accueil

nouvelles 2011 (1)        nouvelles 2011 (2)        nouvelles 2012 (1)        nouvelles 2012 (2)        nouvelles 2013 (1)

nouvelles 2013 (2)        nouvelles 2014 (1)        nouvelles 2014 (2)        nouvelles 2015 (1)        nouvelles 2015 (2)

nouvelles 2016          nouvelles 2017