ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

DISPOSITIFS D'IRRIGATION À NONZA AU CAP CORSE (HAUTE-CORSE)

Irrigation devices at Nonza in the Cap Corse region, Haute-Corse

Jean-Pierre Guillet


10 - LE RÉSEAU D’IRRIGATION SUR LE CHEMIN DE NONZA À OLCANI

Partie haute

Sur certaines photos, on peut apprécier les dimensions des structures en se référant au bâton qui mesure 1 m.

Fig. 1 : Position du réseau (en rouge) sur le cadastre de 1975.

 

On poursuit la montée du chemin après l’amorce du second canal suspendu. Le canal qu’on suit est toujours constitué de paires de modules en ciment. Il est souvent recouvert d’éboulis de pierre et de terre venues des terrasses dominante à l’est et qui peuvent dissimuler des structures comme des dérivations. La figure 1 donne la carte cadastrale de cette partie (flèches rouges).

A peu près à la moitié de la montée, en H, se trouve une petite structure (figure 2) dont je n’ai pu déterminer le rôle. Elle consiste en un pontage au-dessus du canal. A première vue on suppose qu’elle couvre une dérivation mais, une fois le canal nettoyé, on ne trouve aucun abouchement. Les parois et le fond de ciment sont intacts. Pas assez large pour être le début d’un passage vers la terrasse supérieure, à quoi pouvait-elle bien servir ?

Fig. 2 : La structure de rôle bien opaque

 

Je n’ai, tout au long de cette pente, pas décelé de dérivation vers les terrasses ouest en contrebas. Par contre les choses deviennent bien intéressantes vers I et J, en haut de la montée, là où le chemin devient presque horizontal et tourne vers l’est. Dans le mur dominant, en I, on voit un débouchement de conduit (figure 3) sortant du mur est dominant. Sa structure est un mélange d’éléments anciens en lauzes et de plus récents, à savoir un tuyau en terre cuite s’enfonçant dans le mur et qu’on distingue sur la figure 4. En sondant sa profondeur avec mon bras, le main tenant mon bâton, j’ai trouvé un obstacle (peut-être un changement de direction) à environ 1,50 m, ce qui correspond à un peu plus que la largeur du mur de la terrasse dominante.

 

Fig. 3 . Le débouchement de conduit en I.

 

Fig. 4 : Le même débouchement en gros plan.

     

Comme à cet endroit le canal en ciment, au bas du mur, continue sans interruption ni structure particulière (par exemple un petit bassin recueillant l’eau tombant du débouchement), il paraissait naturel de penser à un élément plus ancien, éventuellement une dérivation alimentant un conduit qui aurait traversé le chemin. Et effectivement, de l’autre côté, dans la première et étroite parcelle, on trouve un nouveau débouchement immédiatement suivi d’un canal suspendu court et très pentu (figures 5 et 6). Les deux sont en lauzes, de facture simple mais robuste.

 

Fig. 5.

 

Fig. 6.

     

Je n’ai pas repéré sur quelques mètres, ce que devenait le canal, soit enterré soit détruit. Mais j’en ai déniché la suite, en contrebas, sous un muret et sur un terrain fortement en pente. C’est un conduit en terre cuite enfoui à fleur de terre et renforcé avec du ciment. Il débute peut-être par un court canal en lauzes (je n’ai pas fouillé) discernable à la gauche de la figure 7. On voit en figure 8 un panorama de l’ensemble (qui le laisse tout juste deviner). Il traverse la partie très déclive en oblique, vers le sud-est et atteint, après une dizaine de mètres, le haut d’un mur de soutènement surplombant une terrasse. Par un nouveau petit canal en lauzes, il alimente là ce qui reste d’un conduit en terre cuite dont on voit en figure 9, en contre-plongée, la partie supérieure cimentée au mur.

Fig. 7.

 

Fig. 8 : Le conduit en terre cuite cimenté et bien enfoui.

 

Je ne puis garantir que cette colonne descendait jusqu’au sol malgré qu’il subsiste, sur le tuyau en place, un anneau de ciment qui le joignait évidemment au tuyau suivant. Mais je n’ai pas repéré beaucoup de tessons d’autres tuyaux à l’aplomb de la structure ni de bassinet de réception.

Fig. 9.

 

Ceci me donne à réfléchir quant à ce type de descentes d’eau. Elles sont déjà fragiles de par leur nature de poterie. L’ensemble aggrave cette fragilité en raison des contraintes que son poids inflige aux joints en ciment qui en relient les éléments. Leur rigidité les met à la merci de toutes les contraintes – progressives ou impulsionnelles - que peut subir la colonne. J’ai rencontré certaines descentes de ce type où le bas de la colonne reposait sur une lauze percée d’un orifice au même diamètre intérieur que le bas des tuyaux, avec parfois une apparence de fixation intermédiaire sur le mur. Dans ce cas, il n’y en a pas trace.

Fig. 10.

 

Je limite ici la description de cette voie descendante. D’abord parce que je n’ai pas encore exploré vraiment en détail les terrasses suivantes, ensuite parce que j’en parlerai dans le chapitre décrivant les descentes de canaux dans Cane Morto.

J’arrête là la description de ce que j’ai appelé (un peu arbitrairement) le haut du chemin d’Olcani en signalant simplement que le débouchement en I constitue apparemment la partie aval d’une ancienne dérivation localisable vers l’entrée de la parcelle 494. Le conduit qui les relie est très certainement souterrain. Le réseau amont semble assez complexe, avec un gros réservoir près du chemin, un autre, là où d’autres canaux partent vers l’ouest pour alimenter d’autres terrasses escarpées au nord de Cane Morto et, de l’autre côté, des canaux allant au sud vers Muscatellu.

Adresses utiles :

(1) Association des amis du site de Nonza, siège social : 20217 NONZA

(2) jeanpierreguillet[at]free.fr


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 18 juillet 2009 / July 18th, 2009

Références à citer / To be referenced as:

Jean-Pierre Guillet
Dispositifs d'irrigation à Nonza au Cap Corse (Haute-Corse) (Irrigation devices at Nonza in the Cap Corse region, Haute-Corse)
10 - Le Réseau d'irrigation sur le chemin de Nonza à Olcani - Partie haute (The upper portion of the irrigation network on the Nonza-Olcani road)
http://www.pierreseche.com/olcani_haut.htm
18 juillet 2009

page d'accueil           sommaire terrasses

1 - Le caniveau suspendu du vallon de Pischina          2 - Le caniveau suspendu des parcelles à Limea          3 - Le caniveau suspendu des terrasses à Croce

4 - Les caniveaux sur le ruisseau du couvent          5 - Le déversoir suspendu de Navacella          6 - Les deux grands caniveaux de Vaccile

7 - La fontaine de la parcelle 140          8 - Les réservoirs           9 - Le Réseau d'irrigation sur le chemin de Nonza à Olcani - Partie basse

10 - Le Réseau d'irrigation sur le chemin de Nonza à Olcani - Partie haute          11 - Les conduits de facture industrielle          12 - Les passages sous la route

13 - Les réservoirs (1re partie)          14 - Les réservoirs (2e partie)         15 - Synthèse des observations des irrigations anciennes de Nonza

16 - Une passerelle en pierre sèche à Nonza (Haute-Corse)          17 - Un réservoir, des canaux et une énigme à Nonza (Haute-Corse)